SENEGAL-RELIGION La majorité des musulmans célèbre l’Aïd El Kébir ce mercredi

RELIGION musulmans  Korite Tabaski Aïd El KébirDakar (APS) – La majorité des musulmans sénégalais célèbre mercredi l’Aïd El Kébir communément appelée Tabaski, s’alignant ainsi sur la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC, officielle).

Le chef de l’Etat Macky Sall doit faire sa prière à la Grande mosquée de Dakar en présence de membres du gouvernement et de nombreuses autorités.

A Dakar toujours, la prière sera dirigée à la mosquée mouride Massalikoul Djinaan par l’imam Serigne Moustapha Mbacké Ibn Serigne Abdou Khadre Mbacké à partir de 9 heures 30, annonce un communiqué reçu à l’APS.

L’Association des étudiants musulmans de Dakar (AEMUD) a annoncé dans un communiqué que la fête de la Tabaski sera célébrée mardi
à la Grande Mosquée de l’UCAD.

La coordination des musulmans de Dakar a également appelé à la célébration de l’Aïd le même jour.

Aux Parcelles Assainies (banlieue dakaroise), l’imam Galadio Kâ de la mosquée Abou Obeida de l’Unité 26 a dénoncé dans son sermon la politique politicienne et le nombre élevé de partis politiques au Sénégal.

‘’Le nombre élevé de partis politiques ne peut pas faire avancer le pays. Les nombreux discours, les échanges de propos houleux, la trahison, entre autres, ne vont pas développer’’ le Sénégal, a-t-il dit en wolof lors du sermon de l’Aïd-el-Kébir ou Tabaski célébrée mardi par une minorité des musulmans sénégalais.

‘’La politique politicienne ne va pas développer le pays’’, a dénoncé auparavant imam Kâ qui a invité les jeunes à arrêter de croire que l’émigration en Occident est ‘’la solution pour réussir’’.

‘’Arrêtez de croire que la solution pour réussir se trouve en Occident. On peut réussir ici (au Sénégal) comme en Occident. Pour cela, il faut étudier et travailler’’, a-t-il dit.

‘’Je vous exhorte à travailler pour vous, pour votre pays, à aider les populations. Éloignez-vous du mal et de la dépravation’’, a-t-il lancé à l’endroit de la jeunesse. Il a appelé à la solidarité, l’entraide et la fraternité des musulmans en cette période de fête de Takaski.

Imam Kâ a fustigé la persistance de la violence dans les pays musulmans, en se demandant si cette violence a pu régler les problèmes au Mali, en Egypte, en Syrie.

En Arabie-Saoudite, des centaines de milliers de fidèles ont commencé mardi le rituel de lapidation de Satan, à Mina près de La Mecque, au premier jour de l’Aïd El-Kébir. Ce rituel, marque la fin du hadj, le pèlerinage à La Mecque.

L’Aïd Kébir est aussi la fête la fête du sacrifice. Selon la tradition musulmane, il symbolise la résistance à Satan qui est apparu en trois endroits différents au patriarche Ibrahim pour le dissuader de sacrifier, comme le lui ordonnait Dieu, son fils Ismaël.

Alors qu’il s’apprêtait à sacrifier son fils, Ibrahim a reçu un mouton qu’il a égorgé à la place.

OID

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*