SENEGAL-SOCIETE-NAUFRAGE Des victimes du Joola dénoncent la gestion de l'ancien régime

Des victimes du Joola
Des victimes du Joola
Des victimes du Joola

Dakar (APS) – Les écrivains français Patrice Auvray et sénégalais Ibrahima Ndaw, respectivement rescapé et parent de victimes du naufrage du bateau Le Joola, ont fait part samedi à Dakar de leur sentiment d’insatisfaction, dénonçant un manque d’engagement des autorités sénégalaises sur la gestion du dossier de cet accident qui a fait 1863 victimes le 26 septembre 2002.

“Où sont les résultats? Qu’est-ce qui a été fait à part les commémorations annuelles? Cette question me hante depuis deux ans. Les politiques n’ont rien fait, leurs commémorations ne sont que des blagues politiques’’, a soutenu M. Auvra.

Il s’exprimait lors d’une rencontre organisée à la Librairie Athéna. Au cours de la cérémonie, MM. Auvray et Ndaw ont tour à tour fait une lecture croisée de différents passages de leurs livres.

Selon M. Auvray, les rescapés, les associations et parents de victimes du Joola pensaient qu’avec le changement de régime, le dossier du naufrage allait prendre une autre tournure.

La seule promesse tenue au lendemain de ce drame qui a emporté 2000 personnes est le dossier des indemnités, a-t-il signalé. “Même à ce niveau, il faudra souligner la manière ignoble avec laquelle l’ancien régime s’y est pris.”

Il est “grand temps” que des explications soient apportées sur cette question afin de permettre aux rescapés, familles de victimes d’être éclairés sur la question, a ajouté Patrice Auvray.

S’adressant aux familles des victimes et rescapées qui ont pris part à la rencontre, il a les a invitées à joindre leur force, multiplier les rencontres entre elles afin de mener un combat commun.

De son côté, Ibrahima Ndaw qui a perdu ses trois filles dans le naufrage est revenu sur la douloureuse cérémonie organisée au Port autonome de Dakar au lendemain du drame pour permettre aux familles d’identifier leurs proches.

Naufrage du bateau Le Joola
Naufrage du bateau Le Joola

“Depuis ce naufrage, il y a beaucoup de mensonges à causes des promesses non tenues de l’ancien régime. Il n’y a aucune compréhension possible de cette catastrophe”, a-t-il dit, estimant que des responsables savaient que le bateau présenté des anomalies avant son départ de Ziguinchor.

Ibrahima Ndaw, poète de circonstance est l’auteur d'”Une fleur dans la mer, ou le naufage du Joola”. Ce recueil de 25 poèmes, 74 pages, publié en 2011 par les Éditions Phoenix, traduit la souffrance d’un père qui a perdu ses enfants et la douleur ressentie après plusieurs pertes d’être chers.

“Souviens-toi du Joola” est le livre témoignage de Patrice Auvray qui raconte le déroulement du naufrage de l’embarquement jusqu’à la fin du calvaire.

SK/SAB

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*