SENEGAL-SOCIETE-RECASEMENT: Modernisation des marchés : la mairie de Dakar en phase avec le ministère de tutelle

Dakar (APS) – Le ministère du Commerce, de l’Entreprenariat et du Secteur informel et la mairie de Dakar comptent mutualiser leurs efforts pour les concentrer davantage sur les projets structurants de modernisation et de réhabilitation des marchés du Sénégal, en vue d’assurer aux commerçants de meilleures conditions de travail.

“Nous sommes venus pour échanger avec le maire sur des sujets importants” portant notamment “sur des projets structurants”, a déclaré le ministre sénégalais du Commerce, de l’Entreprenariat et du Secteur informel, Alioune Sarr, mercredi à Dakar, à l’issue d’une rencontre avec l’édile de la capitale Khalifa Sall, dans les locaux de sa mairie.

Selon M. Sarr, son département dispose d’un “important projet” de réhabilitation et de modernisation des nos marchés qui sont sous la compétence des collectivités locales sénégalaises. Donc, a-t-il relevé, “il était important” de venir en discuter avec le maire de Dakar, porter cette initiative au profit du Sénégal.

Il a souligné la nécessité “d’installer et de réhabiliter dans chaque région du Sénégal un marché moderne avec l’ensemble des commodités nécessaires pour la sécurité” des usagers et consommateurs sénégalais.

Le ministre du Commerce, de l’Entreprenariat et du Secteur informel s’est félicité de la disponibilité et de la coopération de la mairie de Dakar à travailler avec le gouvernement sénégalais pour la réalisation de ces projets.

Alioune Sarr a dit que son entretien avec le maire de Dakar a également permis de parler du projet de recasement des marchands ambulants sur un site de l’avenue Felix Eboué.

“Le maire nous a rassurés par rapport à la mise en œuvre des travaux avec un nouvel entrepreneur”, a-t-il dit, précisant que Khalifa Sall lui a assuré la livraison des 5.883 cantines pour abriter les commerçants en fin janvier 2014.

“Ce dossier, nous comptons le traiter avec sérénité et en mettant en avant l’intérêt du pays. Outre le projet de recasement des marchands ambulants, celui de construire un grand centre commercial sur un terrain de 30 000 m2 à été évoqué”, a-t-il déclaré.

“Avec le gouvernement, nous allons tout faire pour apporter un appui afin que nous puissions moderniser la manière de faire le commerce à Dakar. Ce qui sera fait à Dakar sera dupliqué dans les autres régions”, a-t-il dit.

Alioune Sarr a par conséquent invité les commerçants à collaborer avec la ville de Dakar et le gouvernement pour les aider à mener à bien ces projets qui ont selon lui le souci de leur assurer sécurité et confort dans la pratique de leurs activités.

Khalifa Sall a de son côté demandé aux populations de traduire dans leurs activités la culture de l’exploitation. ”Il faut que le pays se dote de capacités de produire en interne et de l’exploiter pour faire des progrès durables”, a-t-il ajouté. Il a salué la visite du ministère du Commerce qui selon lui partage avec sa mairie les préoccupations d’un “secteur délicat.”

SK/BK

In the Spotlight

LE GHANA « SORT DU FMI » ET RESTE DEBOUT

by bishba in Economie 0

Le Ghana a surpris en claquant la porte au FMI, principal régulateur institutionnel de la finance internationale. Il se prive ainsi d’une manne qui lui tendait les bras. Il se devait donc de vite trouver [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*