Sergueï Lavrov évoque un moyen susceptible d’affaiblir les États-Unis

La volonté de se tourner vers les paiements en monnaies nationales se développera à travers le monde, et débouchera finalement sur l’affaiblissement de Washington et de son influence, estime le chef de la diplomatie russe.

Le refus de différents pays de commercer en dollars aura pour résultat l’affaiblissement des États-Unis, a estimé Sergueï Lavrov lors d’une conférence de presse à l’Assemblée générale des Nations unies.

«L’utilisation des monnaies nationales dans les règlements, de sorte de ne plus trop dépendre du dollar est une idée, qui est en cours de réalisation depuis longtemps, et qui est mise en pratique dans nos relations avec la Chine et certains autres pays», a-t-il indiqué.

«Dès que les États-Unis ont commencé à abuser de la position du dollar dans le système financier international, tous les pays qui prennent soin de leur avenir se sont mis à chercher des moyens pour échapper à cette dépendance. Ce processus s’enclenche donc, et il finira pas affaiblir les États-Unis et leur influence».

Auparavant, le patron de la banque russe VTB avait annoncé avoir élaboré un projet dans l’optique de renoncer au dollar. Dans une interview accordée au journal Izvestia, il avait détaillé sa feuille de route, qui comporte quatre points. Le premier consiste à accélérer le passage aux devises nationales lors des échanges entre États. Ensuite, le banquier propose de faire passer les sièges des plus importantes holdings russes sous la juridiction nationale. Troisième point, l’homme d’affaires prône également le placement des euro-obligations sur la place boursière russe, et enfin il appelle à «certifier tous les acteurs du marché boursier de façon à les faire opérer d’après un règlement unifié».

Commentant ce projet, le Kremlin a jugé «naturelle» l’aspiration de nombreux pays à réduire leur recours au billet vert dans les échanges. Il a tout de même fait savoir que les autorités russes ne disposaient pas pour l’instant de projets concrets pour renoncer au dollar, ajoutant que ce sujet était à l’ordre du jour.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*