Serigne Assane Mbacké : «Je ne renoncerai pas à la plainte contre Marième Faye Sall»

Serigne Assane Mbacké: «Je ne renoncerai pas à la plainte contre Marième Faye Sall»
Serigne Assane Mbacké: «Je ne renoncerai pas à la plainte contre Marième Faye Sall»
Serigne Assane Mbacké: «Je ne renoncerai pas à la plainte contre Marième Faye Sall»

Me El Hadji Diouf, qui s’est constitué pour défendre Marième Faye dans la procédure intentée contre elle devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite, doit se préparer sa défense. L’initiateur de la plainte ne compte pas revenir en arrière, malgré les pressions de responsables de l’Apr.

Le président du mouvement des jeunes marabouts citoyens, Serigne Assane Mbacké, ne renonce pas à sa volonté de traduire la Première dame devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). A Thiès devant les affidés de Karim regroupés dans des structures diverses, le jeune marabout a déploré les fausses informations qu’on diffuse sur son compte, en disant que son père, Serigne Athékh Mbacké, désapprouve son action.

«De hauts dignitaires de l’Apr ont approché ma  mère, Sokhna Mame Boussou, pour lui demander de me dissuader. Je lui ai expliqué que je n’ai rien contre Marième Faye. J’ai déposé une plainte contre sa Fondation, qui a doit bénéficier de 650 millions FCfa d’une banque  supposée appartenir à Karim Wade pour la construction d’un daara. Je ne renoncerai pas à ma plainte. Ils ont aussi tenté de manipuler mon père. Qui ne m’a fait aucun reproche sur cette affaire. Eu égard à son statut de chef religieux, il ne s’immiscera pas dans certaines choses. Il sait que je suis un homme de conviction», confie-t-il.

«A Touba, des chefs religieux influents me soutiennent dans ce combat»

Les jeunes marabouts ont répondu à l’appel des mouvements politiques de soutien à Wade fils. Et pour justifier son engagement, Assane Mbacké a signalé que personne n’est derrière lui.

«Je n’ai jamais serré la main ni à Abdoulaye Wade ni à Karim Wade. On ne se connait même pas. Je n’utilise pas non plus mon appartenance filiale. Je parle en tant que citoyen ordinaire, comme nous appelle le Président Macky Sall.

Nous allons faire face à la Fondation «Servir le Sénégal», dont la responsable, Marième Faye, est une citoyenne ordinaire. Mamour Djigël, qui a fait une sortie pour me critiquer, en se présentant comme le porte-parole de mon père, je ne le connais pas. Comment peut-il vivre aux Usa et être le porte-parole de mon père?

Soyons sérieux. Je ne connais pas cet individu et je ne crois pas que mon père le connaisse. Ce sont les gens de l’Apr qui font des lobbies pour ternir mon image. Ils n’y parviendront pas. J’irai jusqu’au bout de ma plainte. Et je sortirai victorieux de cette lutte, parce que les Sénégalais me soutiennent dans mon action.

A Touba, des chefs religieux influents me soutiennent dans ce combat. Ils m’appellent au téléphone pour m’encourager et me féliciter. J’ai des preuves de mes allégations. Je suis encore au courant d’autres dossiers plus scandaleux. Les gens de l’Apr me menacent de mort.

De hauts dignitaires ont même tenté de me corrompre. J’invite le procureur spécial, Alioune Ndao, à me convoquer pour me confronter à Marième Faye, parce que nous avons les preuves de nos accusations», dit-il.

OUSSEYNOU MASSERIGNE GUEYE

In the Spotlight

«Pourquoi Serigne Bassirou Gueye doit être démis…

by bishba in ACTUALITE 0

La présidente de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), Seynabou Ndiaye Diakhaté, a révélé, ce mardi, que si le procureur avait épluché les 19 rapports que lui avait transmis l’Ofnac, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*