Serigne Fallou Dieng, président du Cercle des intellectuels soufis: «Wade a ruiné le Sénégal; Macky le mène vers la misère totale»

Serigne Fallou Dieng, président du Cercle des intellectuels soufis
Serigne Fallou Dieng, président du Cercle des intellectuels soufis
Serigne Fallou Dieng, président du Cercle des intellectuels soufis

Le leader du Cercle des intellectuels soufis trouve qu’avec Macky Sall, le Sénégal est mal barré. Serigne Fallou Dieng dit ne pas constater une évolution dans la gouvernance du nouveau régime qui, selon lui, fait la même chose que Abdoulaye Wade.

Que pensez-vous de la pénurie d’eau à Dakar ?

Je déplore, à l’instar de tous les Sénégalais, cette pénurie humiliante que le régime de Macky Sall fait subir à la population dakaroise. C’est révélateur de l’incompétence du président de la République lui-même. Mais elle met aussi en exergue le souci de nos dirigeants à préserver des intérêts français au détriment de l’intérêt national. C’est finalement cela le Yoonu yokkuté.

Et comme si cela ne suffisait pas, le gouvernement se permet de traîner les pieds pour mener des enquêtes objectives et situer les responsabilités, alors qu’il prône la fin de l’impunité comme c’est le cas avec la traque des biens mal acquis. Le Sénégal recule, avec cette pénurie d’eau, en offrant à la face du monde les images de jeunes filles et de femmes avec des seaux d’eau à la recherche de la denrée précieuse. Le Sénégal est alors mal barré.

Donc, vous n’êtes pas satisfait de la gestion de Macky Sall et de la coalition Benno bokk yaakaar…

Je ne suis pas contre la personne de Macky Sall ni contre Benno bokk yaakaar, mais plutôt contre les actes qu’ils posent. Je n’ai fait que constater  leurs contre-performances et leur incompétence. Ayant participé à son élection, je me permets de le critiquer quand il le faut. Quant à Benno bokk yaakaar, je considère que c’est un groupe de politiciens sans vision et de suivistes qui donnent des offres politiques dépassées. En réalité, nous avons affaire à des vieillards incapables.

C’est quand même grave le silence qu’ils observent sur la pénurie d’eau sans précédent que même le régime calamiteux de Abdoulaye Wade n’a connue. Bref, Benno bokk yaakaar, est un fardeau social et son histoire avec Macky tire inéluctablement à sa fin. Ce serait un soulagement pour le Peuple que le Président se débarrasse des personnes comme Moustapha Niasse ou Ousmane Tanor Dieng, qui n’ont aucune solution alternative à lui proposer . Wade a ruiné le Sénégal ; Macky, lui, nous mène droit vers la misère la plus totale.

A votre avis, Macky Sall fait la même chose que son prédécesseur…

Tous les actes posés par le gouvernement actuel sont aux antipodes de la bonne gouvernance. Sous Wade, nous avions combattu la dévolution monarchique. Aujourd’hui également avec Macky Sall,  nous constatons une immixtion de la famille Faye dans la gestion de la chose publique. La bonne gouvernance ne veut pas dire la chasse aux sorcières.

Mais Macky Sall se prend pour un messie qui veut installer une nouvelle démocratie qui, pourtant, tire plutôt vers le bas. J’en veux pour preuve la manipulation manifeste de la justice, même si on veut nous faire croire le contraire. Il y a aussi que tous les actes posés par Macky depuis son arrivée au pouvoir sont contraires à son slogan  «la patrie avant le parti».

Stagiaire

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*