Serigne Fallou Dieng, président du Cis : « S’ils n’ont rien trouvé contre Karim Wade, qu’ils le relâchent»

Convaincu que l’affaire Karim Wade tire en longueur, le marabout, président du Cercle des intellectuels soufis demande aux autorités de relâcher Karim Wade si rien de compromettant n’a a trouvé contre lui.serigne fallou dieng

Arrêté en avril dernier, au terme de sa mise en demeure par le Parquet spécial prés la Cour de répression de l’enrichissement illicite, Karim Wade a été déféré au parquet avant d’être placé sous mandat de dépôt pour enrichissement illicite portant sur 700 milliards et concussion.

Depuis, son dossier semble trainer le pas. C’est en tout cas l’avis du marabout Serigne Fallou Dieng. Président du Cercle des Intellectuels soufis, ce dernier qui a accordé un entretien à Libération croit savoir que jusqu’à présent, rien n’a été trouvé contre le fils de Wade. Las d’attendre que les accusateurs de ce dernier trouvent du solide contre lui, le marabout demande aux autorités de relâcher l’ancien ministre de l’Energie s’ils ne parviennent pas à le confondre. « S’ils n’ont rien trouvé contre lui, qu’ils le relâchent purement et simplement », exige-t-il.

Dans un autre registre, Serigne Fallou Dieng a jugé nécessaire de se prononcer sur le bilan des premiers mois de Macky Sall au pouvoir. À l’en croire, la rupture criée sur tous les toits peine à prendre forme. « Jusqu’à présent la rupture n’est pas encore amorcée. C’est une rupture en demi-teinte. On se félicite de la machine judiciaire contre les délinquants financiers, des prédateurs de l’économie, mais on est loin de la vraie rupture…», martèle-t-il.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*