Shutdown: aide alimentaire des fonctionnaires canadiens à leurs collègues états-uniens

En signe de solidarité, les contrôleurs aériens canadiens ont commandé des centaines de pizzas pour leurs collègues américains, dont le salaire est bloqué par le shutdown en cours aux États-Unis, mais qui continuent de travailler.

Pour témoigner de leur solidarité à leurs collègues américains, qui restent sans salaire suite au shutdown en place aux États-Unis depuis le 22 décembre, les aiguilleurs du ciel canadiens ont commandé à leur intention des centaines de pizzas, a annoncé CNN.

Huge thank you to our Union brothers and sisters at @CATCA5454 YYZ Tower for sending us pizza last night!! #NATCA #CATCA #unionstrong pic.twitter.com/S6erEK6FpG — NATCA EWR (@NATCAEWR) 13 января 2019 г.

Peter Duffey, président de l’Association canadienne du contrôle du trafic aérien, a déclaré que les contrôleurs cherchaient un moyen d’aider leurs collègues états-uniens, qui affrontaient leur premier jour de paye sans rémunération vendredi.

Jeudi les contrôleurs d’Edmonton ont eu l’idée de faire un geste de solidarité et d’envoyer des pizzas à ceux d’Anchorage, en Alaska, avec lesquels ils interagissent régulièrement.

L’idée d’envoyer des pizzas aux contrôleurs avec lesquels ils partagent l’espace aérien a été reprise par d’autres postes de contrôle, situés le long de la frontière.

Selon CNN, depuis jeudi, plus de 350 pizzas ont été envoyées dans 49 aéroports américains et leur nombre doit augmenter.

L’administration des États-Unis a été partiellement bloquée le 22 décembre, après que les Démocrates ont refusé d’inclure 5,6 milliards de dollars dans le budget de l’année 2019, afin de financer la construction d’un mur frontalier avec le Mexique.

Depuis le 22 décembre, quelque 800.000 employés fédéraux, soit un quart des agents des services publics, ne sont plus payés. Certaines administrations ont été fermées, pour les autres, leurs employés toucheront leur salaire avec du retard.

Ce samedi à minuit le «shutdown» a dépassé la durée record atteinte à l’époque du Président Clinton. En 1994-1995, un compromis entre le Président et le Congrès avait été trouvé au 21e jour.

fr.sputniknews.com

In the Spotlight

Boy Djinné Accuse : «Ma Détention Est Illégale Parce Que…»

by James Dillinger in Justice/Tribunal 0

Depuis le Camp pénal de Liberté 6 où il est  incarcéré depuis sa capture en juillet 2016, Baye Modou Fall alias Boy Djinné parle de ses dossiers judiciaires en instance.  Dans une correspondance exclusive adressée à WalfQuotidien, il dénonce [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*