Six responsables de la FIFA arrêtés pour des faits présumés de corruption

4641184_3_7703_le-siege-de-la-fifa-a-zurich_c4a350ef72b3024c528c2af80a17ea00Coup de filet à la tête de la Fédération internationale de football (FIFA). Six hauts responsables de la FIFA ont été arrêtés par la police suisse tôt mercredi 27 mai à Zurich, à la demande des autorités américaines. La justice new-yorkaise les soupçonne d’avoir accepté « depuis le début des années 1990 des pots-de-vin et des commissions d’un montant de plusieurs millions de dollars », précise l’Office fédéral de la justice suisse (OFJ) dans un communiqué.
Sepp Blatter, le président de la FIFA, n’est pas parmi les personnes interpellées. En tout, plus d’une dizaine de dirigeants seraient dans le collimateur des enquêteurs, dont Jack Warner – un ancien vice-président de la FIFA déjà impliqué dans de nombreuses affaires de corruption –, Eugenio Figueredo et Jeffrey Webb. Ce dernier, président de la Fédération des îles Caïmans, était présenté par M. Blatter comme son successeur potentiel.
Enquête sur les attributions des Coupe du monde 2018 et 2022
D’après des sources judiciaires citées par The New York Times, ces faits de corruption présumés ont été commis au cours des vingt dernières années. Sont notamment visées les conditions d’attribution de plusieurs éditions de la Coupe du monde ainsi que des contrats de marketing et de droits de retransmission télévisée.
Dans la foulée de ces arrestations, le parquet suisse a annoncé dans un autre communiqué avoir ouvert le 10 mars une procédure pénale contre X pour soupçon de blanchiment d’argent et gestion déloyale entourant les attributions des Coupes du monde de football de 2018 et 2022, respectivement en Russie et au Qatar.
Dans le cadre de cette procédure, des documents électroniques ont été saisis au siège de la FIFA, à Zurich. « Les enrichissements illégitimes se seraient déroulés en partie au moins en Suisse », précise le ministère de la justice.
La FIFA veut « clarifier » la situation
Les six fonctionnaires arrêtés mercredi ont été placés en détention, dans l’attente d’une extradition vers les Etats-Unis. Selon le ministère de la justice suisse, ils devraient être entendus dans la journée par la police suisse. Pour ceux qui s’opposeront à leur extradition, « l’OFJ priera les Etats-Unis de faire parvenir une demande formelle d’extradition à la Suisse dans le délai de quarante jours prévu par le traité d’extradition en vigueur entre les deux pays ».
Ces arrestations et l’ouverture d’une procédure en Suisse ont lieu dans un contexte chargé pour l’organisation sportive internationale. La FIFA tient en cette fin de semaine son congrès annuel, où Sepp Blatter, son président depuis 1998, briguera un cinquième mandat. D’après The New York Times, les policiers suisses sont arrivés à l’aube dans un hôtel luxueux de Zurich où séjournent des officiels de la FIFA. Dans ce contexte délicat, l’institution sportive – qui n’est pas connue pour sa transparence – a déclaré qu’elle cherchait « à clarifier » la situation après ces arrestations. « Nous ne ferons pas de commentaire à cette étape », a, en outre, déclaré la porte-parole de la FIFA.

Le Monde

In the Spotlight

Esclavage en Libye: Alpha Condé accuse l’union européenne

by James Dillinger in VIDEOS 0

Related Posts:Le Maghreb et l’Union européenne (UE) Par…[INTERVIEW] DU COLONEL MOUSSA KEÏTA: “LE…LES VERSETS HÉBRAÏQUES QUE LES NOIRS JUDAÏSÉS TOLÈRENTGuinée Le fils d'Alpha Condé visé par une…Le PDS « gifle » Alpha Condé : « [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*