Sommet de la Francophonie : L’Etat blinde l’aéroport de Dakar

Toutes les dispositions de sécurité sont prises à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar avec notamment l’installation d’un poste de commandement intégré équipé d’une haute technologie en vue d’avoir une «visibilité réelle du pourtour aéroportuaire», a révélé le directeur des Aéroports du Sénégal (Ads), Pape Maël Diop.

«Nous avons installé un poste de commandement intégré à l’aéroport. Il est équipé d’une haute technologie avec notamment des caméras thermiques qui permettent d’avoir une réelle visibilité sur l’aéroport et ses dépendances», a notamment dit M. Diop.

Il prenait part, samedi, à une répétition générale et une série de simulations pour tester le dispositif sécuritaire et sanitaire mis en place dans les différents sites pour les besoins du prochain sommet de la Francophonie prévu les 29 et 30 novembre prochains.

Conduite par le ministre des Forces armées Augustin Tine, cette série d’activités a réuni plusieurs responsables dont des généraux, de hauts cadres de la gendarmerie, de la police, des douanes et des sapeurs-pompiers, entre autres gradés.

Le chef du protocole de la présidence de la République, Bruno Diatta, la directrice générale de la Police nationale, Anna Sémou Faye, le conseiller spécial du secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif), Ousmane Paye, entre autres personnalités, ont participé à cette visite de terrain.

Des réceptifs hôteliers prévus pour loger les délégations à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor en passant par le Centre international de conférences de Dakar (Cicd) qui abrite l’évènement, tous les sites ont été visités et testés par des simulations «pour corriger les éventuels impaires et parfaire les acquis». «Nous avons aussi ouvert un corridor spécial pour les différentes délégations pour permettre une collaboration parfaite entre la police, la douane et la gendarmerie pour les formalités de voyage et les bagages. Les participants au sommet seront vraiment privilégiés», a ajouté le directeur des Ads.

Outre le poste de commandement et ce corridor, Pape Maël Diop a listé d’autres mesures dont l’installation d’un salon Vip et la réfection du salon d’honneur. Il a ensuite évoqué avec d’autres techniciens collaborateurs un possible décalage des heures d’arrivée et de départ des avions pour «éviter un trop-plein de passagers sur le tapis». «Le créneau horaire devrait être revu en vue de faire un jonglage entre les vols commerciaux et les avions officiels qui convoieront les chefs d’Etat et de gouvernement», a estimé le directeur des Ads.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*