Sory Kaba du Directoire de l'Apr et ses deux fracassantes révélations: "L'Apr ne peut pas faire gagner Macky Sall…Idy a commandité un sondage qui place Karim 2e derrière…"

Le président de la République n’a aucun intérêt à ce que la coalition Benno Bokk Yakkaar (BBY) vole en éclats. C’est l’intime conviction de Sory Kaba, membre du pool des porte-parole de l’Alliance pour la République (Apr) et non moins Administrateur du Fonds d’appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur (Faise). sory baba

Dans un entretien avec Libération, M. Kaba a révélé les limites objectives de son parti et par ailleurs, le curieux secret d’un sondage commandité par Idrissa Seck. Selon Sory Kaba macky est conscient qu’avec l’Apr seul, il ne gagnera pas une élection.

“Le Président Macky Sall ne va jamais rompre cette coalition (BBY) parce qu’il n’a pas encore l’appareillage électoral pour gagner les élections à venir. L’Apr n’est pas un parti qui peut faire gagner un président de la République. Nous sommes au pouvoir depuis bientôt deux ans et je suis au regret de constater que le parti n’a pas encore réussi à marquer son enracinement dans le Sénégal en profondeur. La tare congénitale de l’Apr, c’est d’être arrivé au pouvoir sans être un parti organisé. On va continuer à s’appuyer sur la coalition pour autant qu’elle reste homogène et n’éclabousse pas le fonctionnement de la République”, a-t-il expliqué.
Et concernant ce “fameux” sondage qui aurait été commandité par le maire de Thiès, Sory Kaba révèle : “Il (Idrissa Seck) a réalisé un sondage d’opinion pour avoir des indicateurs afin de tirer sa décision politique et ce sondage le classe 3e si une élection présidentielle se tenait aujourd’hui.

Le Président Macky Sall arriverait en tête, le second c’est… Karim Wade, s’il est le candidat du Pds. (…) Pour karim Wade, c’est peut-être parce qu’il est en prison et que notre réalité sociale fait que quand quelqu’un est supposé opprimé ou a tendan,ce à être opprimé, tout le monde se lève pour le défendre”, a révélé M. Kaba

In the Spotlight

Le “fantasme” d’un nouveau djihad peul

by bishba in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

Assis en tailleur, paupières closes et paumes tournées vers le ciel, Saidu Bello se recueille au pied d’un imposant tombeau en marbre, recouvert de velours bleu: c’est à Sokoto, vieille cité du nord du Nigeria, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*