Souleymane Bachir Diagne : « S’il s’agissait de tuer Charlie Hebdo, ils ont raté leur coup»

aa9bdd1b1b664671e4d5e9fe1aac471aLe philosophe Souleymane Bachir Diagne analyse pour Rfi la tuerie à Charles Hebdo et l’assaut du Gign qui est venu à bout des présumés auteurs, les frères Kouachi tués dans l’intervention de ce vendredi.

«Mes pensées vont à ces dessinateurs d’abord qui ont perdu leur vie. Ces journalistes de Charlie Hebdo, Wolinski, Cabu, tous les autres et puis aux deux policiers qui étaient chargés de les protéger», a déclaré le professeur de philosophie à l’université Columbia de New York.

«Je pense d’autant plus à eux et avec compassion, que, ayant vécu en France dans les années 70, ayant fait mes études en France dans les années 70, je fais partie de ceux qui étaient des lecteurs assidus d’Hara Kiri et de Charlie Hebdo. […] », se rappelle le philosophe.

Pour Souleymane Bachir Diagne, «s’il s’agissait de tuer Charlie Hebdo, ils ont raté leur coup parce que Charlie Hebdo c’est aussi une idée. Et je ne crois pas que l’on tue une idée qui est une certaine idée de la liberté d’expression, de la liberté de la presse qui peut aller, qui doit aller jusqu’à l’irrévérence, l’impertinence, et cette idée là, elle est immortelle.»

Par SenewebNews

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*