SOUMIS-SION : « IL EST TRÈS DIFFICILE DE DIRE NON À NETANYAHOU » (HOLLANDE)

netanyahu-hollandeDurant cinq ans, les journalistes de connivence Gérard Davet et Fabrice Lhomme du Monde (quotidien co-détenu par l’islamophobe antichrétien Pierre Bergé, mécène du Parti socialiste) ont bénéficié d’un accès privilégié à François Hollande.

Extrait du chapitre 7 de leur essai publié le 12 octobre et intitulé “Un président ne devrait pas dire ça…” : à propos de l’insistance du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou pour participer à la grande marche “Je suis Charlie” du 11 janvier 2015, François Hollande leur avait affirmé qu’il est “très difficile de lui dire non”.

TRIPLE PIQÛRE DE RAPPEL (Révélations-Panamza) :

* Le 9 juillet 2014, le site de l’Élysée rapporta que François Hollande avait fait connaître au Premier ministre israélien “la solidarité de la France face aux tirs de roquettes en provenance de Gaza”. Au regard du bilan meurtrier des opérations militaires israéliennes alors en cours à l’encontre des Palestiniens (43 morts à cette date), ce communiqué de l’Élysée avait suscité sur les réseaux sociaux la stupéfaction ou la colère de nombreux citoyens {http://panamza.com/aes; http://panamza.com/aet}.

* Face à Benyamin Netanyahou, François Hollande s’était déclaré prêt, en novembre 2013, à entonner “un chant d’amour pour Israël ET POUR SES DIRIGEANTS” {http://youtu.be/y3DRjD8qoKA}.

* En 2011, lors de la campagne des primaires socialistes, François Hollande avait été financé par un lobby israélo-américain dénommé Elnet {http://panamza.com/5465}.

panamza.com

: Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*