Suède : Troisième attaque contre une mosquée en huit jours

Suede_Anti-mosquee03Voiture_Police-SuedoiseDans la nuit de la Saint-Sylvestre, une bombe incendiaire a été lancée contre une mosquée de la ville d’Uppsala. Il s’agit de la troisième attaque de ce genre en huit jours en Suède.

L’information a été confirmée jeudi par Torsten Hemlin, le porte-parole de la police d’Uppsala, quatrième plus grande ville de Suède :

Quelqu’un a jeté une bombe incendiaire, un cocktail Molotov, contre le bâtiment”

Suede_Anti-mosqueeLa bombe n’a cependant pas mis le feu à la mosquée, qui était vide au moment de l’attaque. “Ils ont également écrit des slogans racistes vulgaires”, a ajouté le porte-parole de la police à l’agence de presse suédoise TT.

Slogants racistes inscrits sur la porte d’entrée du lieu de culte

La police d’Uppsala a été alertée par des passants qui ont témoigné avoir vu un homme lancer un projectile ardent sur la mosquée vers 4h30 GMT.

“L’attaque a été classée comme tentative d’incendie criminel, vandalisme et incitation à la haine”, a annoncé la police dans un communiqué, faisant appel aux témoignages visuels.

5 blessés dans une précédente attaque

L’attaque contre la mosquée d’Uppsala n’est pas un cas isolé puisqu’elle intervient quelques jours après deux autres évènements similaires.

Un incendie, manifestement criminel, s’est déclaré dans la nuit du 28 au 29 décembre dans une mosquée au rez-de-chaussée d’un immeuble d’Eslöv (sud). Le feu avait été rapidement éteint sans faire trop de dégats. Même si les résultats de l’enquête ne sont pas encore connus, un porte-parole des pompiers a déclaré à la radio publique SR :

Il y a une vitre cassée et cela a brûlé à l’intérieur et à l’extérieur. Il n’y a aucune explication naturelle possible pour qu’un feu de ce genre puisse se déclarer tout seul”

Suede_Anti-mosquee01Une autre attaque, aux conséquences plus graves, a eu lieu le jour de Noël. Un engin incendiaire lancé sur une mosquée au rez-de-chaussée d’un immeuble d’Eskilstuna (centre) a enflammé le bâtiment : 5 personnes ont été blessées, souffrant d’intoxication, de coupures ou de fractures.

Des pompiers arrêtent l’incendie de la mosquée d’Eskilstuna, en Suède, le 25 décembre 2014. (Crédit : Pontus Stenberg/TT News Agency/AFP)

Suite à l’incendie du 25 décembre, une enquête a été ouverte par la police pour incendie criminel aggravé. “La haine des étrangers s’est renforcée”, a déclaré le chef de l’association des musulmans de Suède, Omar Mustafa, à l’antenne de la radio publique SR.

De son côté, le Premier ministre suédois, Stefan Löfven, a condamné une “violence détestable” :

Nous ne tolérerons jamais ce type de crime. Les personnes qui veulent pratiquer leur religion doivent avoir le droit de le faire. ”

Rassemblement de soutien aux musulmans le 26 décembre

En soutien à la communauté musulmane visée par l’attaque du 25 décembre, des Suédois ont manifesté le lendemain devant la mosquée d’Eskilstuna.

Des manifestants soutiennent la communauté musulmane en collant des cœurs, le 26 décembre à Eskilstuna. (Crédit : Pontus Stenberg/TT News Agency/AFP)

Selon le magazine antiraciste Expo, il y a eu plus d’une dizaine d’attaques contre des mosquées en 2014, en Suède. Aux élections législatives de septembre, le parti d’extrême droite, les Démocrates de Suède, est devenu la troisième force politique, et a manqué de peu de faire chuter le gouvernement de gauche sur sa politique d’immigration, jugée trop généreuse.

Photo de Une : Voiture de police garée devant la mosquée d’Uppsala, attaquée le 1er janvier 2015. (Crédit : Pontus Lundahl/TT News Agency/AFP)

Maïna Fauliot-Marjany (@MainaFauliot) avec AFP

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*