Tabaski d’audition de Karim, Bibo et Mamadou Pouye : 3 «béliers» à la Crei

Karim Wade
Karim Wade

Le premier round d’auditions devant la Commission d’instruction de la Crei commence. Pape Mamadou Pouye passe en premier demain, Bibo Bourgi lundi et Karim Wade jeudi, lendemain de la Tabaski. Il s’en suivra une série de face-à-face avec le juge d’instruction dans  les prochaines semaines.

Les juges de la Cour de répression et de l’enrichissement illicite (Crei) entrent en action, après six mois d’instruction dans le dossier Karim Wade. Le Quotidien a appris que Pape Mamadou Pouye et Bibo Bourgi, présumés complices d’enrichissement illicite dans le dossier du fils de l’ex-Président, seront entendus sur le fond. M. Pouye, l’un des actionnaires de Ahs, qui a été épinglé récemment par une commission rogatoire qui avait fini de constater des mouvements financiers dans un compte ouvert à la banque Julius Bär de Monaco sans en être le titulaire, fera face aux magistrats instructeurs demain, vendredi. Alors que Bibo Bourgi, qui bénéficie d’une liberté provisoire, tout comme Mbaye Ndiaye et Pape Diassé, pour «raisons médicales», passera lundi prochain.

Quant à Karim Wade, il sera entendu par la commission d’instruction de la Crei, jeudi 17 octobre, lendemain de la fête de Tabaski et sur la base de la première mise en demeure que le procureur spécial lui avait servie. M. Wade devra justifier la licéité d’un patrimoine évalué à 694 milliards de FCfa qui lui est prêté. En attendant la réponse à la dernière mise en demeure que lui a ajoutée Alioune Ndao sur la base de comptes découverts à Monaco par les commissions rogatoires, estimés à 99 milliards de FCfa.

Il s’agira, apprend-on, d’une série de passages des personnes citées devant la Commission d’instruction qui procédera à d’autres auditions avant de prendre la décision de leur accorder un non-lieu ou de les renvoyer devant la Cour. Toutes ces auditions interviennent six mois après leur inculpation et leur placement sous mandat de dépôt le 17 avril dernier.

Écrit par Ngoundji DIENG     ndieng@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*