Tambacounda : les vélos-taxis prêts à se mettre en règle avec le soutien de l'Etat

(APS) – Des conducteurs de vélos-taxis de Tambacounda (est), regroupés au sein d’une association, demandent aux pouvoirs publics de les aider à se mettre en règle en leur facilitant l’accès à une assurance et à un permis.taxi-jakarta

“Nous sommes 1.165 jeunes conducteurs de vélos taxi à Tambacounda et au sein de notre association, il y a 817 jeunes qui détiennent un permis A1. L’Etat du Sénégal doit pouvoir accompagner nos initiatives”, a expliqué le président de l’Association des vélos-taxis de la région de Tambacounda, Adama Soumaré.

Il s’entretenait avec une délégation de l’APS, en tournée dans les régions, pour rendre compte des problèmes de développement du Sénégal des profondeurs. La caravane de l’APS est conduite par son directeur général Thierno Birahim Fall.

Selon le président de l’Association des vélos-taxis de Tambacounda, l’Etat, via le Fonds national de promotion des jeunes (FNPJ) devrait mettre à la disposition de ces jeunes les 90.000 francs CFA nécessaires à l’achat d’un timbre fiscal pour disposer d’une assurance et d’un permis de six mois.

“Nous avons entamé le processus de réglementation sachant que le système est réglementé par l’Etat du Sénégal dans toutes les régions du Sénégal. Seule Tambacounda fait exception en matière d’organisation et de la transparence” des activités de ce secteur, a-t-il dit.

Sur cette base, “tout jeune qui se verra surpris en flagrant délit de conduite de vélo taxi communément appelé Jakarta, sans pièce justificative, sera présenté au procureur et cela uniquement pour inciter les jeunes à chercher un permis de conduire”, a-t-il ajouté.

L’Association des vélos-taxis de la région de Tambacounda, créée en 2012, a pour objectif de contribuer à la formation civique des jeunes et de combattre le chômage des jeunes en accompagnant leurs initiatives, selon son président.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*