Tchad- Vers une crise post-électorale au Tchad: retrait de l'opposition du processus de dépouillement

ob_aa3224_ob-b9c1aa-img-1242Lire le communiqué de presse ici:

Ayant pour mission de représenter les candidats des partis politiques en compétition à la CENI nationale et conformément aux dispositions de l’article 74 du Code électoral, les délégués des candidats de l’opposition tenons par le présent point de presse à informer l’opinion nationale et internationale de ce qui se passe à la CENI nationale quant au recensement des résultats sur le plan national.
Du 14 au L7 avril 20L6, nous avions pris part aux travaux du recensement des procèsverbaux des Bureaux de vote en provenance de quelques démembrements de la CENI.
Le recensement des résultats faut-il le rappeler, est un travail méthodique et méticuleux qui consiste à examiner les quatre exemplaires sériés des procès verbaux de couleur non identique, bureau de vote par bureau de vote, c’est-à-dire la régularité des voix obtenus par candidat et leur conformité au suffrage exprimé en rapport aux bulletins nuls s’il y en a eu. Ce travail doit être effectué en présence des délégués des candidats comme le stipule l’article susmentionné.
Recenser des résultats électoraux, c’est poser des questions si irrégularité est constaté sur un procès verbal à l’effet d’obtenir de renseignements nécessaires ; c’est aussi obtenir et être en mesure de connaître les résultats de sontcandidat à la fin de l’opération car, rbcenser étymologiquement veut dire: compter’ou évaluer les éléments d’une grandeur nombrable c’est-à-dire dénombrer ou quantifier. Mais comment peut-on dénombrer à la fin d’une opération de recensement si on ne peut pas prendrehote de ce dont on recense, si l’on ne doit pas posdr de question ? C’est malheureusement dans cettè condition que nous, délégués des candidats
opposés au candidat ldriss Deby ltno aüions travaillé 4 jours durant. Nous avions été autorisés à accéder à la salle de saisie et de contrôle mais nous ne sommes pas autorisés à poser des questions aux agents de saisie, ni à prendre des notes. De plus, nous sommés privés de nos téléphones portables tendis que ceux du MPS utilisent librement les leurs. Ainsi, refusant de cautionner le faux qui est entrain d’être mis en place par la CENI et son organe technique le BPE, nous, délégués des candidats avons décidé en date 17 avril 201-6 de nous retirer du processus de dépouillement des résultats. Par conséquent, les délégués des candidats de l’opposition ne sereconnaissent pas dans les opérations de recensement des résultats. Ce travail de recensement des résultats de tous les bureaux de vote de l’intérieur et de l’extérieur a commencé de façon non conforme aux dispositions du code électoral et se poursuit en toute illégalité.
Fait à N’Djamena le L9 avril 2016
Pour les délègues des candidats de l’opposition
Le port parole
MAKIDO DORMBAYE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*