Tentative de formation d’un nouveau groupe parlementaire : Oumar Sarr brise le rêve de Rewmi

Comme l’année dernière, Rewmi vient d’échouer une nouvelle fois  dans son ambition de former un groupe parlementaire. Si c’était la députée Mariama Diallo en 2013, cette fois-ci le coup de froid au parti de Idrissa Seck est asséné par une de ses figures de proue en l’occurrence Oumar Sarr.

En effet, ce dernier, qui s’est retiré de la liste devant constituer le groupe «Vérité-Liberté» que devrait diriger Mamadou Diop «Decroix», un autre député non-inscrit.

L’année dernière, Thierno Bo­coum et le même Oumar Sarr étaient les principaux négociateurs pour convaincre la députée de Vélingara qui avait choisi de rester dans le groupe Benno bokk yakkaar. Mariama Diallo expliquait son curieux choix :

«Je reste dans la coalition. Personne ne m’a informée du secrétariat permanent.» Par cette déclaration, elle avait provoqué la stupéfaction chez ses camarades de parti qui l’accusaient d’avoir été «achetée» par le pouvoir. Aujourd’hui, c’est celui qui est resté l’un des rares hommes de confiance de Idrissa Seck qui est sur le banc.

Oumar Sarr va-t-il suivre les pas de Nafissatou Diop Cissé, Oumar Guèye, Pape Diouf, Youssou Diagne, Waly Fall, Ous­mane Thiongane qui ont quitté Rewmi ?

Son aveu sur ses «divergences» avec Idrissa Seck autorisent cette interrogation.

  • Écrit par  Babacar Guèye DIOP

bgdiop@lequotidien.sn

In the Spotlight

Le Mali trahi par ses dirigeants

by bishba in CONTRIBUTION 0

Les derniers événements dramatiques qui se sont déroulés à Sobane-Da dans la commune de Sangha, le 11 juin 2019 ont fini par étaler au grand jour les failles de la gouvernance au sein des forces [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*