Territoires palestiniens: nouvelle journée de colère contre la décision de Trump

La visite prévue dans la région du vice-président américain Mike Pence, les factions palestiniennes avaient appelé à manifester ce mercredi 20 décembre contre la décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Si ce dernier a finalement repoussé sa venue, l’appel à lui été maintenu. A Qalandiya, l’un des principaux points de passage entre la Cisjordanie et Jérusalem, la mobilisation est forte.

Près d’un millier de personnes ont marché ce mercredi 20 décembre de Ramallah à Qalandiya, le principal point de passage vers Jérusalem depuis Ramallah. Ces personnes ont entonné des slogans anti-Trump et clamé que Jérusalem était la capitale Palestine. Les manifestants brandissaient également des drapeaux Palestine.

A l’arrivée du cortège près du poste de contrôle de Qalandiya, l’armée israélienne s’est déployée dans la rue empruntée par les manifestants et elle a tiré des cartouches de gaz lacrymogène pour disperser la foule.

Quelques jeunes ont lancé des pierres en direction des soldats, entraînant des nouveaux tirs de la part de l’armée.

A la mi-journée, le face-à-face se poursuivait. Les ambulances du Croissant Rouge palestinien ont évacué plusieurs blessés et personnes intoxiquées par les gaz lacrymogènes.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*