Thierno Alassane Sall recadre ses frères de l'Apr: "En démocratie, on ne peut pas reprocher à un parti sa vocation de participer à des élections"

7344728-11304995Connu pour son franc-parler, l’ex-ministre Thierno Alassane Sall n’a pas encore dérogé à la règle pour dire ses vérités à ses frères de l’Apr qui s’attaquent aux socialistes. En marge d’une tournée politique dans le département de Thiès, rapporte L’As, le responsable des cadres de l’Apr a déclaré à qui veut l’entendre que le Ps a le plein droit de déclarer sa candidature à la Présidentielle 2017, malgré son appartenance à la mouvance présidentielle.v”Je ne vois aucun changement dans le comportement du Parti Socialiste (Ps) depuis 2012. J’ai bien entendu un de nos camarades, qui n’est pas le parti, qui n’est pas le porte-parole, encore moins le Président, s’exprimer sur la question. Il est libre, il a peut-être une position importante, mais qui n’est pas celle de l’Apr. Cette position me semble d’ailleurs incorrecte, car depuis 2012 aucun changement n’a été noté dans le comportement des socialistes. Et puis, le Ps n’a fait que réaffirmer une position incontestable. On ne peut pas être en démocratie et nier à un parti sa vocation de participer à des élections”. De l’avis de Thierno Alassane Sall, le fait que les alliés ne soient pas en avant pour expliquer le bilan du gouvernement n’est pas une nouveauté. Qui plus est, dit-il, “les alliés peuvent aussi arguer que la gestion politique du cadre dans lequel les discussions doivent se faire ne les met pas à l’aise. Je suis d’ailleurs mal à l’aise pour tenir ce procès, car au sein même de l’Apr, il y a une certaine tiédeur à se mettre de l’avant”. Pour Thierno Alassane Sall, “on ne peut pas gérer les problèmes politiques de fond dans la stigmatisation”.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*