Thierno Bocoum : “En suivant les pas d'Idy, Macky saura que les sénégalais souffrent”

56e6a858801b83cbe863b6938a785ef63e02edd7La réaction des tenants du pouvoir au communiqué de Rewmi après la tournée effectuée à l’intérieur du pays par Idrissa Seck, a poussé Thierno Bocoum à monter au créneau pour recentrer le débat. “C’est cette forme de réponse inadéquate que nos compatriotes du parti au pouvoir nous livrent à chacune de nos interpellations sur les questions d’intérêt national. Nous constatons avec regret que du ministre au directeur, ça vole toujours bas, ça racle”, note le chargé de la communication de Rewmi dans une déclaration.

Thierno Bocoum tient à préciser à l’intention des souteneurs de Macky Sall que les interpellations de Rewmi s’adressent non pas à eux, mais au chef de l’Etat. “Nous sommes particulièrement conscients des urgences de l’heure pour ne pas nous adonner à des jeux d’enfant”, précise-t-il. Idrissa Seck, dit-il, “continuera à jouer son rôle d’alerte”. “Que le Président Macky Sall et sa cour le comprennent une bonne fois pour toute. Être président de la République, c’est assumer ses responsabilités de serviteur d’un peuple et non se considérer comme un chef qui ne doit souffrir d’aucune contradiction dans ses choix et orientation. En suivant les pas de Idrissa Seck, il se rendra que les les populations souffrent”, dit-il.

Après la première étape de la tournée politique d’Idrissa Seck à l’intérieur du pays, Rewmi avait soutenu que partout où leur leader est passé, de Matam à Goudiry, en passant par Ranérou, Kanel, Bakel, Kédougou, Salémata, Saraya et Tambacounda, il a constaté pour le déplorer “une éducation avec des abris provisoires et un personnel d’enseignement non-motivé, une santé sans médecin spécialisé, des villes sans eau, sans électricité, des communes sans voies d’accès, des troupeaux de bétail assoiffés et affamés, une agriculture sans matériels agricoles, des infrastructures délabrées, des populations qui peinent à assurer un repas équilibré, une jeunesse sans perspectives, des femmes marginalisées, sans aide, sans financement”.

Il invitait ainsi Macky Sall à s’atteler au réglement de ces problèmes au lieu de tenir des “discours démagogiques pour aboutir à un débat stérile sur le quinquennat dont le seul but est de justifier un manquement à la parole donnée et aux engagements pris”.

Une sortie qui avait poussé les souteneurs de Macky à multiplier les sorties contre l’actuel président du Conseil départemental de Thiès.

seneweb News

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*