Tirs groupés sur Pape Samba Mboup, ses frères libéraux l’accusent de travailler pour Macky Sall.

La dernière sortie de Pape Samba Mboup dans la presse a soulevé la colère  des libéraux. L’ancien chef de cabinet de Wade est accusé d’être une taupe au sein du PDS et de travailler pour le compte du Président Macky Sall qui l’a chargé de décrédibiliser la candidature de Karim Wade à la présidentielle de 2012.

Dans une déclaration intitulée, Pape Samba Mboup, de la courtisanerie politique à outrance au déshonneur, le MEEL (mouvement des élèves et étudiants libéraux) charge violemment l’ancien chef de cabinet de Wade.

« L’un après l’autre, les gorilles de Macky Sall, tapis et camouflés dans l’ombre du PDS seront débusqués. C’est au tour de Pape Samba Mboup de passer le clap de la félonie pour vouer aux gémonies Maître Wade et ses fidèles collaborateurs », écrivent les jeunes du MEEL qui soutiennent qu’ils ne toléreront plus « ces attitudes irresponsables et irrespectueuses provenant de malades moraux qui ont fait leur temps et dont la seule ambition est de s’aventurer vainement dans une tentative obscène de liquidation du legs de Wade».

Ce qui a surtout interloqué les jeunes libéraux, c’est quand Pape Samba Mboup affirme dans la presse que Karim Wade ne pourra pas se présenter à l’élection présidentielle de 2012.

« D’où tirez-vous cette invention? Nous savons qu’il ne vous reste plus une once de crédibilité mais distiller ce genre de grossièretés vous dessert (et vous déshonore plus qu’il n’en faut… rien, ni personne ne se dressera contre la candidature de Karim Wade en 2019 », martèlent encore les jeunes libéraux.

Ces derniers soutenant par ailleurs qu’il n’existe aucune alternative à la candidature de Karim Wade. A l’instar des jeunes du MEEL, la fédération des cadres libéraux n’a pas été tendre non plus avec l’ancien chef de cabinet de Maître Wade et Macky Sall.

« Après avoir vainement tenté d’instrumentaliser à outrance la justice de notre pays à des fins de neutralisation et de musellement de son principal opposant, en l’occurrence Karim Wade, le Président Macky Sall a véritablement changé de fusil d’épaule.

La Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) ne constitue plus à elle seule son bras armé politique. Pape Samba Mboup en compagnie de ses acolytes, en est un autre », ont réagi les cadres libéraux.

walf quotidien.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*