Togo : Appel solennel à la jeunesse togolaise et aux populations africaines : oui à la démocratie, non aux régimes sanguinaires !

Il faut qu’on arrête dans nos pays, la démocratie de la force. En ce moment, il nous faut la force de la démocratie pour un meilleur avenir de tout pays d’Afrique. La jeunesse africaine doit se dégager à travers leurs balais pour refaire la maison propre avec détermination. Je dis avec la détermination unique du peuple. Cela permet de faire tout sur la base de mérites et non sur la base de proximités

Je suis malheureux de constater que le Togo ne bougera même pas d’un seul centimètre sur le plan de légalité, de droit, et de démocratie. Le développement doit aller toujours de pair avec les institutions fortes. Les institutions fortes, ce sont les reformes dans un pays.

Le choix anarchique et désordonné des responsables des institutions sur la base partisane et amicale ne les rendent pas fortes. Si nous ne prenons pas conscience de la gravité de la situation maintenant, le train en marche, comme ils ont l’habitude de le dire, ne s’arrêtera même pas à sa gare en 2020 comme certains fossoyeurs voudraient me le faire comprendre.

C`est vous qui aviez dit non à Gbagbo qu`il a déjà fait dix ans au pouvoir alors qu’il défendait sa constitution. C’est vous qui aviez cloué le bec au premier responsable, l’homme de droit, qui y était sur les lieux pour superviser les élections. C’est vous qui étiez le premier pays à sortir un communiqué diplomatique dont je garde encore la copie contre GHADHAFI qu’il a trop duré au pouvoir. Dans les autres pays où l’on pense à une évolution, on écoute même la voix des minorités

Ailleurs, seulement cinquante personnes se lèvent pour dire non à un homme de droit qui devrait utiliser son sens perspicace en droit dans l’affaire de Norbert Zongo au Burkina Faso et qui avait failli, l’état intègre lui retire la confiance de diriger un peuple.

C’est cela la force de la démocratie. Si ailleurs, un patron du droit constitutionnel déclare publiquement que les portes sont fermées aux réformes dans un pays alors que celui-là sait pertinemment que cette constitution est celle tripatouillée en 2002 au profit d’un simple homme pour assurer un multiple mandat jusqu’à vie, c`est cela la démocratie de la force. C’est encore grave et mortel si le chef d’une telle institution neutre collabore ce sens de raisonnement à cause du poste ou de l’argent.

Je voudrais dire à tout vendeur manipulé politiquement qu’il est temps de vomir cet argent pour la jeunesse en vue de les organiser à reprendre le Togo au peuple. Vous (l’opposition togolaise) aviez déclaré devant les femmes que « nous allons prendre leur argent pour lutter contre le pouvoir en place et le faire sortir ». Ils ne sont pas aussi dingues comme vous le pensiez. Ce sont des politiciens et des économistes aguerris qui y font leur carrière.

C’est enfin le moment, cher togolais, d’utiliser cet argent pour organiser ce qui a été organisé ailleurs. Je vous informe qu’ailleurs, ce sont les gens honnêtes ayant des moyens qui ont assuré le départ par un financement secret que nous connaissons. Ce sont des africains qui ont assuré le financement du départ du POMPIER. Le plan a été clair et cela a marché. C’est possible si vous êtes organisés et déterminés.

Message à Jean Pierre Fabre et l’Alliance National pour le Changement (ANC)*

Il faut dépasser l’égoïsme beat, aller convaincre ceux ou celles qui te contestent et leur montrer un vrai plan d’amitié de sortie de crise, si possible, demander le pardon à toutes ces personnes en vue de les rassembler autour de toi pour, qu’ensemble, on ait les reformes. C’est le moment ou à jamais. Je ne trouve pas la grande raison de l’objectivité dans certaines de vos politiques, Mais, je trouve l’objectivité patriotique dans la lutte que vous faites au niveau des reformes.

Quand on est chef, on devient le dernier de la classe. Je vois cela lorsque le « Big Boss » qui se déplace en hélicoptère, au cours de l’une de ses descentes de contrôle, nettoie les machines avec les papiers adaptés et de l’alcool. Je vois comment le Grand patron demande pardon politique en reconnaissant certaines erreurs. Que ces pardons ne se limitent pas aux conférences.

SONY DSCC’est la seule chose que réclame le Peuple et non un peuple. Il a gravement faim de cette réforme pour se donner une confiance patriotique puis rêver. Quand les vendeurs du parlement attendent encore longtemps avant de faire les démarches nécessaires pour rassembler la confiance de tous, l’histoire retiendra tout.

Tout fils honnête du Togo et de l’Afrique doit être dur dans la réclamation des reformes, la limitation des mandats présidentiels, les élections transparentes à deux tours, le respect des constitutions du Peuple et non du peuple, maintenant et non après les présidentielles. Cela arrêtera toutes formes de politiques dans nos pays d’Afrique et dessinera les hommes ou les femmes capables de conduire les affaires de l’Etat.

Une élection même mal organisée à deux tours permettra de résoudre tous nos problèmes. Je remercie l’ONU qui a décidé d’encouragé à chaque instant l’Afrique en vue de retrouver la bonne voix des grands états. Nous devons refuser de trainer les pas dans la rigueur des décisions. Je salue la proposition d’introduire la limitation des mandats présidentiels dans la charte de l’OUA et de toutes les institutions continentales africaines.

Au moment des élections en Afrique, la jeunesse africaine doit s’imposer à telle sorte de garantir les vrais résultats sortis des urnes. Je crois que la jeunesse doit se donner ce travail important en restant debout pendant tout le processus. Que la vérité seule fasse avancer les pays d’Afrique. Cela nous permettra de tendre vers les pays les plus grands en la matière.

Nous avons tout fait pour aider le Maitre pendant son règne sauf de tuer… Nous avons tout fait pour relever la visibilité de notre pays…Nous avons tout fait pour décourager ce plan malsain de respect d’une constitution qui divise. Nous ne pouvons plus faire plus que de s’aligner derrière le peuple qui demande une seule et unique chose : reformes et répartitions équitables des biens du peuple.

Restez confiants. Ce sera désormais la transparence, la perspicacité, les valeurs cardinales de la démocratie. Peuple, la meilleure mort est de mourir pour son peuple ou pour son avenir !

IMANI Francophone

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*