Togo: libération du président de la Fédération de football après des négociations

Gabriel-AméyiLe Président de la Fédération togolaise de Football (FTF) est libre de son mouvement depuis jeudi soir. Ecroué depuis une semaine à la Direction Centrale de la Police Judiciaire, le patron de la FTF a finalement regagné son domicile après plusieurs jours d’interrogations des enquêteurs dans une affaire d’escroquerie ou de double vente.

Selon les dernières informations, sa libération fait suite à des arrangements avec ses accusateurs que sont les hommes d’affaires béninois, Sébastien Ajavon et togolais, Pierrot Akakpovi et dans une certaine mesure l’international togolais, Emmanuel Adébayor. L’affaire concerne une maison située dans un quartier très huppé d’Accra.

Après sa libération, Gabriel Améyi ne peut que remercier Dieu et ceux qui ont œuvré pour faciliter sa libération. «Je remercie tous ceux qui ont œuvré pour ma libération. Je ne peux que les remercier et rendre gloire à Dieu pour leur vie», a-t-il déclaré, sans pour autant se prononcer sur l’affaire.

Mais pour plusieurs acteurs du football togolais, la libération du Président de la FTF va relancer les débats sur le congrès électif de la fédération annulé le 06 décembre dernier et renvoyé à une date ultérieure.

La libération de Gabriel Améyi devra relancer les préparatifs du congrès censé désigner les membres de la Commission électorale qui sera chargée d’organiser le congrès électif de la Fédération pour la mise en place d’un nouveau bureau.

Didier Assogba
© OEIL D’AFRIQUE

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*