Togo : l'opposition au Président Gnassingbé se durcit

Togo_Manif-pour-reformeL’opposition politique togolaise a exigé, ce jeudi, au cours d’une conférence de presse, le « retour inconditionnel à la Constitution de 1992 », après l’échec des négociations sur les réformes constitutionnelles au Parlement. Elle appelle à la mobilisation de la population.

organisation des droits de l’homme (ODDH), CAP 2015 et Balai citoyen du Togo (Cibal-Togo) radicalise leur opposition au Président togolais Faure Gnassingbé. Alors qu’ils revendiquaient des modifications constitutionnelles, ces organisations et partis politiques exigent désormais le « retour inconditionnel à la Constitution de 1992 ». L’annonce a été faite, ce jeudi, au cours d’une conférence de presse. Ils appellent à une mobilisation massive de la population, le 13 janvier prochain, rapporte Koaci.com.

Date symbolique

Les partis politiques d’opposition ont pris acte de l’échec des négociations à l’Assemblée nationale du Togo sur une modification de la constitution en vue de limiter le nombre de mandat du chef de l’Etat. Ils avaient annulé des manifestations, lundi dernier, pour soutenir ces discussions.

Le 13 janvier est une date symbolique au Togo. En 1963, c’est à cette date que le premier Président du pays, Sylvanus Olympio, a été assassiné. « le régime RPT/UNIR demande qu’on accorde à Faure Gnassingbé deux mandats supplémentaires de 10 ans au total. (C’est) un véritable coup de force que nous condamnons et dénonçons avec la plus grande vigueur et solennité », a indiqué le rassemblement de l’opposition, dans un communiqué. « Ce qui vient de se passer prouve à suffisance que le régime de Faure Gnassingbé n’avait aucune volonté de faire les reformes », précise encore le texte.

Afrik.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*