Touba : Les 4 actes majeurs de Serigne Sidi Mokhtar Mbacké

a0bfdeaddfe51b3754f3bdcaac9e3ef0Devenu khalife de Touba en juillet 2010, suite au rappel à Dieu de Serigne Bara Mbacké Falilou, Serigne Sidi Mokhtar Mbacké s’est distingué, depuis lors, par son silence et sa forte personnalité. Son calendrier, chargé de moments de retraite spirituelle à Tawfekh ou à Keur Nganda, lui laisse peu de temps qu’il consacre généralement à ses invités et talibés. Toutefois, Serigne Sidi Mokhtar Mbacké sait prendre les grandes décisions en temps opportun, soit pour entamer de grands chantiers, soit pour faire taire une polémique. Ce qui fait en somme quatre grands actes posés depuis qu’il est devenu Khalife Général des Mourides.

Le premier acte majeur est pris au mois de mars 2013 avec la cérémonie de pose de première pierre de deux nouveaux minarets au niveau de la grande mosquée. Les minarets passent ainsi de 5 à 7. Les travaux, qui en sont en phase de finition, se poursuivent et vont coûter au Khalife la colossale somme de 5 milliards de francs.

Le deuxième acte majeur est la construction à Dakar de la mosquée dit «Massalikoul Jinan» dont le coût financier est estimé à 12 milliards de francs entièrement aux frais de la communauté Mouride. Cette mosquée est à inscrire dans le lot des grandes œuvres de la confrérie mouride avec 8000 places prévues.

Le troisième acte est le Ndigel par le Khalife Général a donné pour mettre terme à des polémiques qui ont enflé. C’est le cas lorsqu’il s’est agi de fermer le cimetière situé à l’Est de la grande mosquée. Par la voix de Serigne Mountakha Mbacké, Serigne Sidi Mokhtar a interdit, en janvier 2014, toute inhumation dans ce cimetière et a déclaré ouvert le cimetière de Bakhiya, malgré des résistances à certains niveaux.

Le quatrième acte à eu lieu dimanche dernier. En effet, depuis plusieurs années, les autorités de la collectivité locale ont essayé vainement de déloger la gare routière de Touba pour désengorger la corniche complètement bouchée en période de Magal. Face au refus catégorique de certains chauffeurs et transporteurs d’obtempérer, le Khalife a donné l’ordre de transférer la gare routière désormais relogée à quelques lieues de l’héliport. Cette décision a été déclarée irréfragable par le chef religieux qui disait attacher un prix à son exécution avant le prochain Magal.

SenewebNews

In the Spotlight

« Nous n’avons pas annulé l’arrêté Ousmane Ngom »

by bishba in ACTUALITE 0

 A la suite de la publication d’un article de presse intitulé « La Cour suprême enterre l’arrêt Ousmane Ngom », la haute juridiction a tenu à apporter les précision suivantes : «La cour a annulé l’arrêté du [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*