Transports: Le Sénégal lance un projet de 296 milliards de FCFA

Le Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Abdoulaye Daouda Diallo, a présidé hier à Dakar l’atelier de lancement du projet BRT, ou Bus Rapid Transit, d’un cout global de 296 milliards de FCFA dont 184  milliards de FCFA de la Banque mondiale et 52 milliards de la Banque européenne d’Investissement.  

 D’un coût de 296 milliards de FCFA, le Sénégal a lancé hier son  projet « Bus Rapid Transit » (BRT). C’est lors d’un atelier présidé par le Ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Abdoulaye Daouda Diallo.

Pour le Ministre, le projet BRT lance une nouvelle étape dans la mise en œuvre de la politique du Sénégal dans le domaine des transports publics. Il ambitionne d’apporter une réponse structurelle en proposant une offre de transport capacitaire à même de satisfaire la demande importante de déplacement.

« Sur un linéaire de 18,3 km, reliant les villes de Dakar et Guédiawaye, le BRT desservira 14 communes en réduisant de moitié le temps de parcours 90 à 45 minutes, avec des  conditions de sécurité, de confort, mais surtout de régularité substantiellement améliorée », a-t-il déclaré.

Dans la politique de réalisation d’infrastructures, il est prévu, d’après M. Diallo, une restructuration globale du réseau de transport public, accompagnée de réformes majeures dans la modernisation de systèmes de transport de la capitale afin de répondre à l’objectif d’une économie moderne et compétitive.

C’est ainsi que le projet BRT intègre un important projet sécurité routière pris en compte à la fois dans la conception de l’infrastructure routière à travers une stratégie  continue de renforcement de capacités et de sensibilisation des usagers.

Des projets en cours ou en perspective pour à améliorer la mobilité urbaine     

Outre le TER et le BRT, Abdoulaye Daouda Diallo a annoncé  que d’autres actions destinées à améliorer la mobilité urbaine sont en cours ou en perspective avec les projets suivants.

Il s’agit de l’élargissement de la route des Niayes, de Guédiawaye à Keur Massar, avec les tronçons Guédiawaye – Rue 10 (Pikine), carrefour Rue 10 – Poste Thiaroye et croissement Tally Diallo – Keur Massar.

A cela s’ajoute la construction à Dakar des ponts modaux comme le croissement Bourguiba – Cheikh Ahmadou Bamba, Bourguiba – Dial Diop- allées Seydou Nourou Tall, Front de terre – Bourguiba, Front de terre – Khar Yalla et au niveau des carrefours de  Keur Massar, Pikine sur RN1, VDN – Keur Gorgui, VND – Cimetière Saint Lazare et carrefour JVC.

A cette occasion, M. Diallo a invité les parties prenantes, services techniques de l’Etat, autorités territoriales et administratives, PTF, secteur privé, société civile et populations, à une implication active dans la mise en place du projet pour atteindre  les résultats escomptés.

Pour sa part, Mme Louise Cord, Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, la Mauritanie, la Gambie, la Guinée-Bissau et Cabo Verde, a fait savoir que ce système de bus sur voies réservées, futur axe structurant de transport de masse, est le seul projet transport inscrit au titre des engagements du Sénégal dans le cadre de l’accord Climat de Paris.

Ses impacts seront considérables pour la population, y compris les plus vulnérables à court, moyen et long termes. Premier projet du genre en Afrique francophone et le premier PPP en transports urbains au Sénégal, le projet BRT prend en charge la question écologique avec des stations à panneaux solaires, des bus moins polluants grâce à l’introduction d’une qualité de diesel aux standards internationaux et une expérimentation en vue de bus hybride ou électriques.

Transporter  300.000 personnes par jour

A l’en croire, l’objectif est d’assurer quotidiennement le transport de 300.000 personnes entre Guédiawaye et le centre de Dakar-ville, avec des pics de 26 000 passagers aux heures de pointe.

« Ces usagers, appartenant à toutes les classes d’âges et à tous les groupes sociaux, des plus défavorisées aux plus nantis, auront ainsi accès à un système de transport en commun sécurisé, fiable et abordable.

En réduisant le temps de trajet, le BRT va aussi permettre à 69% des résidents de Dakar d’accéder au Centre-Ville en moins d’une heure en transport public, contre 57% aujourd’hui », a-t-elle souligné.

L’itinéraire  retenu pour le BRT est le suivant : Gare de Petersen – Allées Papa Gueye Fall – Boulevard General de Gaulle – place de  l’Obélisque – Boulevard Dial Diop – Collège Sacré Cœur – Rond-point  liberté 6 – Grand Yoff – Echangeur Aliou Sow – Parcelles Assainies -Fadia – Cambèrene – Hôpital Dalal Diam et Préfecture de Guédiawaye.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*