Tuerie de Charleston: Dylann Roof ne veut pas citer de témoin

L’Américain Dylann Roof, qui risque la peine de mort pour avoir tué neuf paroissiens dans une église noire de Charleston en 2015, a indiqué mercredi qu’il n’avait pas l’intention de présenter de témoins dans la phase de détermination de sa sentence.

Le jeune homme de 22 ans a également confirmé qu’il entendait assurer lui-même sa défense pendant cette seconde phase de son procès fédéral, qui doit s’ouvrir début janvier. Le 15 décembre, il a été déclaré coupable de 33 chefs d’accusation fédéraux.

« Une mauvaise idée »
« Pour autant que je sache, je n’ai pas l’intention de présenter de preuves ni d’appeler un quelconque témoin à la barre », a indiqué mercredi Dylann Roof au juge Richard Gergel, a rapporté le journal The Post and Courier. « Je pense que c’est une mauvaise idée », a répliqué le juge au sujet de sa décision de se défendre lui-même, lui précisant qu’il avait jusqu’au premier jour des audiences mardi pour changer d’avis.

Le 17 juin 2015, après avoir minutieusement préparé son attaque, Dylann Roof avait prétendu participer à une séance de catéchisme à l’église de l’Emanuel en Caroline du Sud, avant d’ouvrir le feu sur les paroissiens, tuant neuf d’entre eux. Il a tiré 77 fois.

Mi-décembre, les douze jurés n’ont eu besoin que de deux heures de délibérations pour décider de sa culpabilité, sans trouver de circonstance atténuante au jeune solitaire à l’idéologie xénophobe.

Il a également affirmé mercredi qu’il n’avait pas l’intention d’essayer de sauver sa vie en tentant de convaincre le jury, le même que pendant la première phase, qu’il souffrait de problèmes psychologiques.

De son côté, le procureur compte citer à la barre plus de trente témoins, pour la plupart des survivants du carnage et des proches des personnes abattues, a indiqué le journal local.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*