UCAD : «L’Esclavage continue sous une autre forme», selon le recteur

recteur ucad

L’Ecole doctorale Etudes sur l’homme et la société (Ethos) de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) ont ouvert hier, un Forum académique intitulé : «Le travail dans les sociétés post-esclavagistes : genre et générations.» Forum organisé en collaboration avec le Centre international de recherche de l’Universi­té Humboldt de Berlin, réunit de nombreux académiciens et doctorants originaires d’Asie, d’Europe, d’Afrique, et d’Amérique latine, pour promouvoir les recherches et les collaborations dans les sciences humaines.

Ce forum sur le travail dans les sociétés post-esclavagistes est le cinquième du genre et propose aux participants, d’établir des pistes de construction pour comprendre les phénomènes sociaux et historiques. «L’objectif de ce forum est d’animer les débats et la recherche sur le travail dans un monde historique et global», explique le Professeur Andreas Eckert. Avant d’ajouter : «Nous espérons établir des réflexions plus profondes et réunir les jeunes chercheurs du monde entier pour établir des réseaux globaux sur des questions globales.»
La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par une conférence introductive du Professeur Ibrahima Thioub, historien et recteur de l’Ucad. «L’Esclavage n’a pas été annulé dans la région mais continue sous une autre forme» indique Pr Thioub. Il précise que «même si l’esclavage reste invisible, si vous êtes initié, vous verriez des relations esclavagistes, surtout dans la distribution du pouvoir, l’apprentissage et dans le travail domestique.»
Selon un rapport de 2014, publié par l’Index global sur l’esclavage (The Global Slavery Index), on estime qu’il y a plus de 5 millions d’esclaves en Afrique sub-saharienne. La Mauritanie est en tête du classement, non seulement en Afrique, mais aussi dans le monde, avec 4% de sa population, soumis à l’esclavage. Le Sénégal se trouve au 27ème rang avec approximativement 110 mille personnes considérées comme esclaves.
Stagiaire

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*