UE – US – Russie: Guerre froide dans le nord du Maroc?

ue-us-russie -guerre froide nord du marocDes parlementaires européens et un Think Tank conservateur américain, s’insurgent que la ville occupée au nord du Maroc, Sebta (Ceuta) est en train de devenir une base navale russe de facto.

En effet, 11 eurodéputés, parmi eux, un indépendantiste catalan, un nationaliste flamand, des Polonais et des députés des républiques baltes, ont adressé une lettre de protestation à la commissaire européenne chargée de la politique étrangère, Federica Mogherini, dans laquelle, ils décrient l’exploitation répétitive par la marine russe, du port de la ville marocaine occupée, Sebta (Ceuta).
Selon le site de la télévision étatique russe, Russia Today, les 11 eurodéputés ont indiqué que les visites de la marine russe sont devenues dangereusement trop « fréquentes », au port de l’enclave occupée au nord du Maroc, et que cela contribue au renforcement des positions stratégiques de la Russie en Méditerranée occidentale et dans le passage maritime hautement stratégique, qu’est le détroit de Gibraltar.

Par ailleurs, la ‘Heritage Foundation ’, un think tank conservateur influent, basé à Washington, a soutenu la protestation des 11 eurodéputés et a décrié à son tour les visites fréquentes des navires de guerre et des sous-marins russes dans le port de Sebta, au nord du Maroc.
La Heritage Foundation a appelé l’administration Obama à faire pression sur Madrid pour qu’elle cesse les facilités accordées à la marine russe, laquelle, selon le Think Tank US, profite de ses présences dans les eaux territoriales marocaines, pour espionner la base navale britannique à Gibraltar et les navires de guerre et sous-marins américains qui s’y déploient.

Pour sa défense, ajoute RT, le gouvernement espagnol a invoqué des raisons économiques. La Marine russe, explique Madrid, contribue à faire vivre les commerces éprouvés, de la ville occupée de Sebta (Ceuta). Les marins et les officiers russes dépensent chacun une moyenne de € 450 (US $ 510) dans les restaurants du port et des magasins de la ville pendant leur congé de trois jours. La marine russe achète également du carburant, de l’eau douce et d’autres fournitures dans la ville occupée.
Depuis 2011, plus de 50 navires de guerre et des sous-marins russes ont utilisé Sebta (Ceuta) pour leurs fournitures et ravitaillements et comme un arrêt de repos pour leurs membres d’équipages.

http: //www.lemag.ma

 

 

 

In the Spotlight

La Turquie annonce préparer l’invasion de la Grèce

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Délivrant, au congrès provincial d’Eskişehir de l’AKP, un discours sur l’invasion actuelle de la Syrie par l’armée turque (opération Rameau d’Olivier), le président Recep Tayyip Erdoğan a déclaré, le 17 février 2018 : « Ceux qui pensent [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*