Un ancien de la Banque mondiale affirme que le système monétaire occidental est une escroquerie

L’économiste et géopolitologue Peter Koenig, ancien employé de la Banque mondiale, a expliqué à Sputnik Radio que la décision de la plus grosse banque russe, Sberbank, de fournir au marché chinois de 10 à 15 tonnes d’or d’ici 2018 n’est que le prolongement des accords commerciaux et économiques entre la Chine et la Russie.

« Aussi bien le rouble que le yuan sont entièrement garantis par l’or, il ne s’agit donc que d’une étape d’un projet plus vaste et assez avancé visant à dédollariser leur économie », a-t-il déclaré.

« L’ensemble du système monétaire occidental est tout simplement une escroquerie. Il a été créé par le privé et il appartient au privé. Tous les transferts internationaux doivent transiter via les banques de Wall Street, c’est la seule raison pour laquelle les États-Unis peuvent infliger des sanctions à leur guise aux pays qui refusent de se plier aux diktats de Washington. »

Mais d’après Koenig, cela pourrait changer rapidement parce que la Chine et la Russie travaillent pour obtenir rapidement leur indépendance économique.

Il a également déclaré que les nations qui composent l’organisation de coopération de Shanghai et les pays des BRICS « n’ont vraiment pas besoin de l’Occident pour survivre vu qu’ils totalisent plus de 50 % de la population mondiale ».

L’économiste a ajouté que la Chine et la Russie sont les plus gros producteurs mondiaux d’or. Le seul problème avec le métal jaune est qu’il est sous le contrôle du système monétaire occidental.

« Depuis ces 5 dernières années, la Chine, la Russie et les autres membres de l’organisation de coopération de Shanghai échangent de l’énergie non plus contre des dollars, mais en échange de leurs devises locales ou d’or », a-t-il déclaré.

Il a également évoqué l’émergence du pétrodollar et comment les autres pays du Moyen-Orient ont été forcés de vendre leur production en dollars afin d’éviter des représailles lourdes de conséquences.

« Ceux qui ont voulu enfreindre cette loi tacite et injuste l’ont payé très cher, commeSaddam Hussein lorsqu’il a déclaré qu’il allait vendre son pétrole en euros et non en dollars. Nous savons ce qu’il s’est passé ensuite. On sait également ce qu’il s’est passé avec Kadhafi qui avait des idées semblables. Pour sa part, l’Iran a été accusé d’avoir des armes nucléaires », a déclaré l’économiste.

Selon lui, cette arnaque doit cesser immédiatement. La Chine et la Russie proposent une alternative. Pour en revenir à Sberbank, l’une de ses filiales suisses est désormais active sur le Shanghai Gold Exchange où elle vend de l’or physique.

Article de sputniknews.com, publié le 7 septembre 2017

Source traduction

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*