Un avion militaire américain intercepté par un chasseur russe au-dessus de la mer Baltique

 

russia-jet-mLe Pentagone a dénoncé, samedi, l’interception de l’un de ses avions “de façon dangereuse et non professionnelle” lors d’un vol au-dessus de la mer Baltique. Plus tôt dans la semaine, des chasseurs russes avaient survolé un destroyer américain.

Un avion militaire américain de reconnaissance a été intercepté par un chasseurrusse “de façon dangereuse et non professionnelle” lors d’un vol de routine dans l’espace aérien international au-dessus de la mer Baltique, a annoncé samedi 17 avril le département américain de la Défense.

“L’avion américain opérait dans l’espace aérien international et à aucun moment il n’est entré en territoire russe”, a affirmé une porte-parole du Pentagone, Laura Seal, en précisant que l’incident entre l’engin américain, un Boeing RC-135, et le russe, un chasseur Soukhoï Su-27, avait eu lieu jeudi.

Cet incident est le deuxième de la semaine entre les armées américaine et russe. Des avions russes n’ont cessé de survoler le destroyer américain USS Donald Cook cette semaine, notamment mardi lorsqu’un bombardier Soukhoï SU-24 est passé à seulement neuf mètres au-dessus du navire dans une “configuration d’attaque simulée”, selon le centre européen de commandement de l’armée américaine. Une manœuvre dont la Russe a nié le caractère provocateur ou imprudent.

“C’est inconscient. C’est provoquant. C’est dangereux”

“Ces interceptions aériennes dangereuses et non professionnelles peuvent potentiellement blesser gravement tous les équipages de pilotes impliqués”, a estimé Laura Seal à propos de l’incident de jeudi. Voire “provoquer une escalade inutile des tensions” entre les deux pays.

Jeudi, le secrétaire d’État américain John Kerry avait eu des mots très forts pour condamner le survol du destroyer américain. “C’est inconscient. C’est provoquant. C’est dangereux. Et aux termes des règles d’engagement, l’avion aurait pu être abattu”, avait-il déclaré à la télévision.

Le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov, a affirmé jeudi qu’il s’agissait d’un “vol d’entraînement” dont l’itinéraire passait au-dessus de la zone où naviguait le destroyer.

Ces incidents surviennent alors que les tensions entre Moscou et Washington restent vives, notamment dans le cadre de la crise ukrainienne qui a provoquéune série de sanctions américaines contre la Russie.

La Russie voit d’un mauvais œil toute manœuvre américaine ou de l’Otan dans la mer Baltique, qu’elle considère comme sa zone d’influence, étant l’héritière de l’URSS dont faisaient partie les trois pays baltes, Lettonie, Lituanie, Estonie.

Avec AFP

Première publication : 17/04/2016

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*