Un de leurs avions rate son atterrissage : Les Américains ferment l’aéroport de Dakar pendant 10h

alssLa pluie qui s’est abattue hier sur Dakar aurait contraint un avion militaire américain à dévier de la piste d’atterrissage de l’aéroport Léopold Sédar Senghor, bloquant ainsi le trafic pendant des heures.

L’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar a été bloqué hier pendant des heures à cause d’un avion militaire américain qui est sorti de la piste. Selon certains usagers avec qui Le Quotidien a parlé, les passagers ont mis plusieurs heures à ruminer leur colère, d’autant plus qu’aucune information ne leur avait été fournie par les responsables de l’aéroport.

Il a fallu que des voyageurs se rapprochent des compagnies qui devaient les convoyer pour avoir certaines informations. Lesquelles ont fait état d’un avion militaire américain, qui s’est immobilisé dans une zone non couverte, parvenant ainsi à bloquer tout le trafic. Pas un seul avion n’a atterri encore moins décollé pendant toute la soirée d’hier.

L’avion américain en question, en plus d’être sorti hors de la piste, aurait été en panne, raison pour laquelle les techniciens de l’aéroport ont eu toutes les peines du monde pour le déplacer. Nos interlocuteurs ont même fait état de l’assistance de l’Armée française pour résoudre le problème dans la soirée. C’est en effet à 20 h 25 minutes exactement que l’avion a été finalement déplacé, par de gros engins, qui l’ont complètement éloigné de la piste, permettant ainsi aux avions de reprendre leur vol.

Certains ont évoqué la pluie qui s’est abattue hier sur Dakar pour expliquer la sortie de piste de l’avion, dont on dit que l’un des pneus s’est endommagé au cours de l’atterrissage.

L’incident n’était pas si grave que ça, à en croire nos interlocuteurs, mais suffisant pour plonger les voyageurs dans une colère noire. Certains n’ont pas hésité à s’en prendre aux autorités de l’aéroport, dont certains sont restés injoignables hier.

Seul le directeur général des Aéroports du Sénégal (Ads) a répondu à l’appel téléphonique du journal Le Quotidien, qui voulait le faire réagir et c’était juste pour lancer : «Je vais vous rappeler». Chose que Pape Maël Diop n’a pas faite, parce que certainement occupé à trouver des solutions à l’incident. Finalement, les vols ont repris après 21 heures.

alyfall@lequotidien.sn  

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*