Un étudiant sénégalais «sacrifié» par son Ambassadeur en Russie

Après le voyage de Macky Sall à Saint-Pétersbourg, les sénégalais vivants dans le Pays de Poutine continuent de se plaindre. D’ailleurs, un étudiant sénégalais renvoyé par son université, a été mis en situation irrégulière par son excellence. Ce dernier appelle à l’aide.DECES D'UN SENEGALAIS EN RUSSIE

L’ambassadeur du Sénégal en Russie, Son excellence Mamadou Saliou Diouf  vient de compromettre l’avenir d’un étudiant sénégalais. Et comment ? D’après notre interlocuteur,  il a «d’oublié»  le billet d’avion électronique de l’étudiant Mr Diagne envoyé via son email depuis la France. Pourtant devant Macky Sall, le diplomate a soutenu que tout allait bien pour les sénégalais. Pour conforter sa position et faire sa promotion, il a choisi une personne  pour faire son éloge devant Macky Sall. Aujourd’hui, les faits  disent  le contraire. Car Mr Diagne est dans une situation telle qu’il ne peut plus quitter le territoire russe. en clair, il vit en situation irrégulière.Saisi par le concerné, l’Ambassadeur lui demande de se débrouiller pour quitter la Russie. Ce qui relève d’un parcours du combattant pour notre compatriote si l’on sait qu’il faudra passer devant un tribunal, être jugé, s’acquitter de frais supplémentaires pour obtenir une autorisation de quitter son pays d’accueil.

Une situation qui irrite tous les étudiants et sénégalais vivants au pays de Vladimir Poutine. D’après notre informateur, pour bénéficier des offices du personnel de l’ambassade du Sénégal, il faudrait être boy du personnel. En plus de cela, l’attaché culturel ne répond plus aux appels téléphoniques alors qu’il est payé avec l’argent contribuable sénégalais. Sa réponse  devant n’importe quelle sollicitation reste « Prenez vos responsabilités ».

Ce qui fait que plus d’une fois, des sénégalais ont réclamé son départ. En tout cas, les autorités sénégalaises sont averties de la situation des sénégalais dans ce pays (Russie). Demain, il fera jour pour tout ceux qui pensent qu’un poste est éternel. Il y’ a un temps pour tout, dit bien l’adage. Et chaque chose à une fin. Le ministre des affaires étrangères doit prendre ses responsabilités.

 

Claude Coly

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*