Un faux diplomate tchadien arnaque des centaines de pèlerins en Algérie

En se faisant passer pour un diplomate tchadien à Alger, un escroc a dupé 224 candidats algériens au hadj, le pèlerinage à la Mecque, qui lui ont transféré sur son compte bancaire d’importantes sommes d’argent.

Un faux diplomate tchadien s’est présenté à l’agence de tourisme et de voyage Medna, basée à Ghardaïa, en Algérie, et a proposé un partenariat consistant à trouver 224 pèlerins désirant se rendre à la Mecque et à compenser une partie de leurs frais par ceux des ressortissants tchadiens résidant en Algérie et n’ayant pas assez de moyens financiers pour se rendre aux Lieux Saints, relate la chaîne Alger 24.

Afin de mieux convaincre ses victimes, l’arnaqueur leur a assuré qu’il bénéficiait de relations étroites avec l’ambassadeur d’Arabie saoudite en Algérie et avec de nombreuses personnalités algériennes, pouvant garantir leur déplacement en toute légalité. En échange, les pèlerins potentiels devaient lui transférer sur compte bancaire d’importantes sommes d’argent.

Une fois qu’il a obtenu l’argent demandé, l’escroc a quitté le pays et est retourné au Tchad, laissant derrière lui ses quatre femmes algériennes, dont une journaliste d’un journal local.

L’agence Medna, dont les clients ont été dupés, a porté plainte auprès du ministère des Affaires étrangères et de l’ambassade du Tchad en Algérie. Or, il s’est révélé que l’homme n’était pas diplomate, si bien que les autorités tchadiennes ont lancé un mandat d’arrêt à son encontre.

L’arnaqueur a été interpellé dans un aéroport tchadien où il tentait de rejoindre un avion partant pour l’Arabie saoudite.

fr.sputniknews.com

In the Spotlight

UN IVOIRIEN TACLE BIYA ET LES CAMEROUNAIS LÂCHES

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Paul Biya va briguer un 7e mandat le 7 octobre prochain. Oui ce que je dis est vrai et si je mens prouvez le contraire. Vous êtes tout simplement incapables de faire partir du pouvoir [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*