Un groupe d’intellectuels sénégalais signent un manifeste contre l’envoi des Soldats en Arabie Saoudite

macky sall et lenvoi de soldats en arabie sauditeNON A L’ENVOI DE NOS SOLDATS EN ARABIE SAOUDITE : MANIFESTE SIGNE PAR DES SÉNÉGALAIS(E)S

Aujourd’hui 25 Mai Journée de l’Afrique, le Sénégal, notre pays, se distingue négativement en étant le seul à s’engager à envoyer des troupes dans un conflit lointain, sans l’assentiment des instances africaines. C’est triste.

Si vous êtes en phase avec les arguments présentés et que vous désirez faire partie des signataires de ce manifeste, prière de nous le faire savoir. Ci dessous le contenu du manifeste.

« Parce que nous sommes des citoyens sénégalais libres et conscients qui n’acceptent pas de céder devant les tentatives d’ intimidation et de forcing que compte perpétrer l’exécutif pour faire passer par tous les moyens sa décision contestable d’envoyer nos soldats dans la guerre du Yémen.

Parce que nous sommes des citoyens sénégalais patriotes, pacifistes tant que les intérêts essentiels de notre pays ne nécessitent pas une autre attitude, et partisans de relations internationales fondées sur les normes reconnues par l’ONU, l’Union africaine, la CEDEAO et notre propre diplomatie.

Parce que nous estimons que les décisions majeures qui impliquent l’engagement de nos forces armées, en dépit des pouvoirs constitutionnels dévolus au président de la République, doivent être l’objet d’un consentement national, fruit d’un débat éclairé sur les tenants et aboutissants de telles décisions.

Parce que nous sommes inquiets de la mesure prise par le président de la République sans consultation préalable de la nation, sur l’envoi de 2100 soldats Sénégalais en Arabie Saoudite pour, officiellement, protéger ce territoire dont la superficie est dix fois plus grande, ou presque, que le nôtre.

Parce qu’aucune instance inter-étatique, à commencer par l’ONU, l’Union africaine et la CEDEAO, n’a validé cette décision, en contradiction avec la longue tradition légaliste ayant jusqu’ici marqué les interventions extérieures de nos forces armées.
Parce qu’elle met notre pays dans la posture de l’acteur solitaire et unilatéral dans un conflit aux dimensions complexes, ethniques, géopolitiques, religieuses que nous ne maîtrisons pas.

Parce que notre armée risque d’apparaître cette fois comme une force mercenaire, ce qui la met loin de ses traditions qui en ont fait l’une des plus respectées sur d’autres théâtres de maintien de la paix où son professionnalisme, sous la bannière d’instances légales, a été, depuis toujours, unanimement salué.

Parce que nous croyons que le Sénégal ne doit d’abord compter que sur son propre génie, ses propres ressources et son intégrité morale pour se développer et tisser des relations internationales fondées sur le respect de ses intérêts et de ses valeurs.

Parce que nous pensons que l’implication de notre armée dans une guerre qui ne la concerne pas et qui concerne des forces liées au terrorisme international pourrait compromettre le climat de paix et de sécurité que notre vaillant peuple a su bâtir au fil des années.

Parce que nous estimons que, vu le caractère pacifique et de tolérance du modèle de coexistence religieuse pacifique de notre pays, reconnu partout dans le monde, et vu sa position de choix dans l’échiquier diplomatique du monde arabo-musulman, la meilleure contribution qu’il aurait pu apporter dans ce conflit était l’option de conciliation entre les parties en guerre.

Parce que nous ne sommes pas d’accord avec la méthode cavalière et unilatérale l’ayant déclenchée.

Exprimons notre confiance, notre soutien et notre solidarité avec notre armée, mais confirmons ici avec solennité notre refus de valider l’envoi de nos soldats en Arabie Saoudite.

Invitons nos compatriotes, au-delà des chapelles politiques et confessionnelles, à marquer leur refus par rapport à une telle décision.

Convions nos compatriotes à mener les actions nécessaires pour mieux faire prendre conscience le président de la République sur la gravité de sa décision et informer la communauté internationale de notre refus par rapport à cette décision.
Souhaitons que l’Arabie Saoudite ne profite pas de nos difficultés financières pour attirer les autorités sénégalaises dans un guêpier géopolitique susceptible de déstabiliser notre pays.

Exprimons notre détermination à créer les synergies nécessaires pour freiner cette décision inacceptable afin de ramener le Sénégal sur les enjeux les plus importants concernant son développement, sa stabilité, son progrès et sa cohésion sociale dans l’esprit de l’unité africaine et de la solidarité envers tous les peuples du monde épris de paix.

Ont signé pour le moment :Adama Gaye, Journaliste.Khadim Ndiaye, Philosophe,Aziz Mbacke Majalis, Analyste, chercheur,Abdou Ndukur Kacc Ndao, Socio-anthropologue,Alioue Ndiaye, Expert en relations internationalesAboubacar,Demba Cissokho, APS,Ndèye Fatou Kane, Écrivaine,Cheikh Guèye, Géographe,Bity Kébé, Professeur,Tandia Aboubakr, Chercheur

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*