Un homme qui se renie est capable de ne reculer devant rien, surtout, lorsque ceci est en sa faveur!

Mandiaye Gaye EcrivainUn homme qui se renie est capable de ne reculer devant rien, surtout, lorsque ceci est en sa faveur!

“ C’est une belle hamonie quand le faire et le dire sont ensemble” Michel Montaigne.

Et, on peut parfaitement, affirmer dans le cas du Sénégal que, c’est tel père tel fils ou alors, c’est du pareil, tel maitre tel élève, entre Maître Wade et Macky Sall.

En effet, Me Wade avait dit ouvertement sans ambages: “Mawaxoon kon waxeet” après avoir bien dit auparavant: “mes promesses n’engagent que ceux qui y croient”. C’était quand même limpide comme déclaration. Mais, les Sénégalais n’y croyaient pas tellement. Ainsi, ils l’ont appris par la suite, à leurs dépens.

Alors, Macky Sall qui a appris sous Wade, tout ce qu’il ne fallait pas faire, en a pris une “bonne” leçon. En fait, celle qu’on pourrait utilser dans les situations difficiles ou d’impasse, comme une soulution passe-partout pour s’en sortir, en mettant de côté la morale et les honneurs.

Et, Macky, faisant comme du copier coller, après nous avoir pendant quatre ans, certifié sur l’honneur et déclaré partout à travers le monde, qu’il raménerait son mandat de 7 à 5 ans, respecterait quoi qu’il adviendrait sa parole et promesse, le voici qui s’agrippe sur l’avis du Conseil constitutionnel, qu’il transforme allégrement à l’occasion en une décision incontournale pour lui et qui le lie “forcément”, à le suivre.

Donc, un prétexte tout trouvé, pour se renier totalement, oubliant ainsi du coup, tout ce qu’il avait proclamé “fermement” auparavant, et même que le Conseil constitutionnel existait et qu’il n’en avait pas tenu compte en faisant toutes ses déclarations. Donc, comme le maître ou le père: “Mawaxoon waxeet” ou “ Wana Miin wiino mi natti aal ndènn”

Par conséquent, il faut à présent et pour l’avenir, que les Sénégalais le sachent et se le tiennent pour dit, une bonne fois pour toutes, que le waxwaxeet est un langage de girouette, commun à la plupart, pour ne pas dire tous, des politiciens. Mais, cette pratique est, véritablement, une marque déposée du libéralisme et tout ce qui lui ressemble ou s’acquoquinne avec lui au pouvoir.

D’ailleurs, ils larguent très souvent tous ceux qui ne sont pas de leur famille, par dessus bord, à la première occasion, pour reprendre les siens, même bien trempés jusqu’au coup, dans des affaires louches.

Et, comme maintenant, les courants idéologiques sont si dilués qu’ils se marient, en fonction de…., entre eux, sans aucune distinction de couleur ou d’origine, les populations sont alors dans un véritable dilème pour reconnaître dans cette nuit ténébreuse, les chats gris des autres, puisque la nuit, dit-on, tous les chats sont gris.

Mandiaye Gaye

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*