Un mort et plusieurs blessés dans une attaque au couteau à Londres

attaque londresUne femme a été tuée et plusieurs personnes blessées mercredi soir dans une attaque au couteau dans le centre de Londres. L’assaillant souffrirait de problème mentaux, précise la police, qui n’exclut pas la piste terroriste.

Un homme de 19 ans – dont l’état de santé mentale reste à déterminer – a tué une personne mercredi soir à Londres et en a blessé cinq autres dans une attaque à l’arme blanche, a déclaré la police dans un communiqué.

Le jeune homme a été arrêté par les forces de l’ordre quelques instants après l’attaque survenue à Russell Square, un jardin public du quartier de Bloomsbury, proche du British Museum, en plein centre de la capitale britannique. Une femme d’une soixantaine d’années a succombé à ses blessures.

Si le tweet ne s’affiche pas correctement, cliquez ici.

“Les premiers indices suggèrent que la santé mentale est un facteur important dans cette affaire et c’est l’une des principales pistes de l’enquête”, a dit à des journalistes Mark Rowley, commissaire adjoint de la police métropolitaine de Londres.

“La motivation terroriste reste l’une des pistes”

Mais la piste terroriste n’est pas exclue. “Bien sûr à ce stade, il nous faut garder un esprit ouvert quant au mobile et en conséquence la motivation terroriste reste l’une des pistes que nous devons explorer”, a-t-il poursuivi.

Aucun détail n’a pour le moment été fourni sur l’état dans lequel se trouvent les blessés. L’homme suspecté a été arrêté à 22 h 39, après avoir été maîtrisé à l’aide d’un taser par un agent de police.

600 policiers supplémentaires

L’enquête sera menée par la police de la ville en lien avec les services de lutte antiterroriste. La présence policière va en outre être augmentée dans les rues de la capitale britannique pour rassurer la population, ont indiqué les forces de l’ordre.

La menace terroriste est à un niveau “sévère” en Grande-Bretagne, et des attaques était “hautement probables”. La police de Londres avait déjà déployé 600 agents armés dans la ville après les récentes attaques survenues en Europe.

Le 7 juillet 2005 Londres avait été frappé par plusieurs attentats suicides commis par des combattants islamistes dans le métro, notamment une rame qui circulait entre Kings Cross et Russell Square, et dans un bus, tuant 52 personnes.

Avec Reuters

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*