Un néonazi a fait défiler des prostituées nues dans les rues de Saint-Pétersbourg

NEONAZI DEFILE PROSTITUEESAprès avoir attaqué deux maisons de passe et amené les prostituées et leurs clients, tous nus, à la police, le provocateur et néonazi russe Viatcheslav Datsik, dit «le Tarzan roux» a été lui-même arrêté par les forces de l’ordre.

Dans la nuit du 17 au 18 mai un groupe de jeunes hommes, avec le «Tarzan roux» à leur tête, ont attaqué un bordel clandestin du centre de Saint-Pétersbourg. Ils en ont défoncé les portes avant de demander aux prostituées et à leurs clients de se déshabiller, les menaçant avec des pieds de biche. Nus, ils ont alors été accompagnés vers le bureau de police plus proche, rapportent les médias russes.

© Capture d’écran / vk.com/club9883

Plusieurs photos et vidéos publiées sur les réseaux sociaux témoignent de cet étrange défilé dans le centre-ville.

Le «Tarzan roux» a ensuite tenté de pénétrer dans un autre bordel clandestin en se faisant passer pour un client. Après une bagarre avec les gardiens, il a été lui-même arrêté par les forces de l’ordre.

Le nationaliste Viatcheslav Datsik, ancien combattant en art martiaux, est connu des services judiciaires comme l’auteur de nombreuses infractions. En 2010, après avoir été l’auteur de menaces de mort, d’agressions, de vols et victime d’une crise psychotique, il avait été placé dans un hôpital psychiatrique de haute sécurité près de Saint-Pétersbourg, d’où il s’était échappé un mois plus tard, se réfugiant en Norvège. En 2011, il avait été extradé vers la Russie.

Le «Tarzan roux», sorti de prison le 17 mars 2016, avait déclaré la «guerre» à la prostitution.

Lire aussi : Les hommes condamnés pour avoir payé des prostituées interdits de séjour à St-Pétersbourg ?

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*