Un pasteur admet $ucer les $eins des femmes de son église pour les…

Un pasteur perversUn pasteur nigérian, Chidioke vivant au Kenya, suce le sein des femmes à titre de procédé de délivrance.  

Il organise des séances de délivrance durant lesquelles il suce les seins de ces femmes. Ce pasteur a d’ailleurs recommandé aux fidèles femmes de son église de ne pas porter de soutien-gorge.  

Comme si cela ne suffisait pas, la révélation du nom de son église est tout aussi choquante. Le pasteur nigérian dans l’enregistrement annonce que son église est appelée: “Breasts and Honey New International Church” (Nouvelle église internationale des seins et du miel).  

Lors d’un appel téléphonique piège avec Nancy (Kate Vobic de son véritable nom) animatrice à Hero Radio, une station de radio basée au Kenya, le pasteur Chidioke admet tout. La présentatrice a déclaré au pasteur qu’elle ne parvenait pas à se marier. Chaque fois que ses relations avec les homme devenaient sérieuses, ceux-ci fuyaient systématiquement. 

Le pasteur lui a invité à son temple afin qu’il puisse “aspirer l’esprit de rejet de ses seins afin de l’en délivrer”. L’”homme de Dieu” a confié: “L’esprit est dans le sein d’une femme. Plus vous sucer le sein, plus vous obtenez l’accomplissement du Seigneur.”  

L’animatrice a demandé au pasteur la référence biblique qui donne le droit à ce “berger” de sucer les seins d’une femme pour la guérir. Le pasteur refuse de répondre en disant: “Ne parlez pas de la bible, venez juste, nous faisons cette chose, puis c’est terminé. »  

Plus tard dans la conversation, l’animatrice a révélé au pasteur son vrai nom et lui a dit qu’il est en direct à la radio. Le pasteur sur la défensive s’est alors mis en colère et a nié son vrai nom, celui qu’il lui avait donné à l’entame de la rencontre.

Selon lui, la demoiselle devrait plutôt l’appeler “homme de Dieu.” A la question de savoir pourquoi trompe-t-il ses fidèles, il répond en la traitant de stupide et la soupçonnant d’être réellement venue parce qu’elle a entendu des femmes dire qu’il suce les seins.  

Mais une question ressort de cette histoire. Si la pratique de ce pasteur était avérée, comment les femmes pasteurs délivreraient-elles les hommes? On voit déjà le succès d’une telle église car tous les hommes accepteront d’être délivrés non pas une seule fois, mais plusieurs fois, surtout lors des séances nocturnes. Ah les hommes de Dieu!  

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*