Dakar, Plaque Tournante De La Drogue Dure

Ces semaines passées sont marquées par la découverte de cocaïne au port autonome de Dakar et au large des côtes sénégalaises dont le montant est compté à coup de milliards. Cependant tout ceci n’est rien comparé à ce que la drogue produit comme recettes au Sénégal et ce depuis 2010.

Selon une information du Service d’information, de renseignement et d’analyse stratégique sur la criminalité organisée (Sirasco) relayée par Source A, « 120 agences immobilières ont été crées, des plateformes de transfert d’argent mises en place et un important flux d’argent en provenance du Sénégal vers des pays ‘pas sûrs’ comme  Chypre, le Liechtenstein, le  Liban, la Pologne, l’Ukraine, l’Equateur, le  Panama…  », ont été découverts à l’intérieur du pays.

Cependant, l’alerte a été donnée depuis des années par la cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) pour qui les trafiquants de stupéfiants font le plus souvent appel à des hommes qui maitrisent bien le blanchiment d’argent afin de sécuriser l’argent acquis avec la vente de drogue.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.