La directrice de la RATP augmente son salaire de 12,5%, le carnet de tickets augmente de 2 euros

Il y a 2 jours, la patronne de la RATP,  Catherine Guillouard, a décidé, seule dans son coin, d’une augmentation de son propre salaire de 12.5% pour atteindre 350.000€ annuel, tandis qu’en ce premier novembre, le carnet de tickets (métro, bus…) augmente lui aussi de 2 euros. Ceux qui pensent à un financement des usagers pour le bien-être mensuel de Madame ont raison.

——–

Usagers des transports franciliens, si vous faites partie des habitués du carnet de 10 tickets T+, attention : son tarif augmente dès ce vendredi 1er novembre. Le prix de ce carnet passe en effet de 14,90 € à 16,90 €, soit une hausse de 13 %. Une augmentation de 2 € loin d’être anecdotique quand on sait que 29 millions de carnets sont vendus chaque année dans la région ! Ces tickets T+ restent vendus à 1,90 € à l’unité. Ils servent à prendre le métro et le RER dans Paris, les bus dans Paris et les tramways.

Il est toutefois possible d’éviter de subir cette hausse de prix. Le tarif des 10 tickets reste en effet à 14,90 € si vous les chargez virtuellement sur l’un des nouveaux supports lancés par Ile-de-France Mobilités (IDFM).

Soit la carte Navigo Easy : c’est une carte magnétique rechargeable, anonyme, vendue 2 € (250 000 ventes depuis juin), et sur laquelle on peut ensuite charger de façon infinie des carnets de tickets T + à 14,90 €. Soit votre smartphone : à condition que vous ayez un Samsung, ou que votre opérateur soit Orange (à l’exception des iPhone), votre téléphone (3 millions sont éligibles) peut en effet devenir votre titre de transport. En téléchargeant l’appli ViaNavigo, vous pouvez acheter des carnets de tickets à 14,90 €.

Les tickets papier Orlybus et Roissybus augmentent aussi

Autres hausses de tarif prévu ce vendredi : celles des tickets papier Orlybus (de 8,30 € à 9,50 €) et RoissyBus (de 12 € à 13,70 €). Là aussi, ces tickets restent accessibles au tarif habituel si on les charge directement sur la carte Navigo Easy ou son smartphone.

Pourquoi ces hausses, que Valérie Pécresse avait annoncées dans nos colonnes fin septembre? Pour favoriser l’usage des titres « dématérialisés », et s’engager vers la fin progressive du ticket de métro en papier, selon la présidente (Libres!) de la région et d’IDFM, qui fixe les tarifs des transports en Ile-de-France.

« Pour préserver l’environnement, je veux faire disparaître progressivement le ticket de métro à bande magnétique, qui met un an à se décomposer, explique Valérie Pécresse. Au deuxième semestre 2020, je souhaite arrêter la vente des carnets de tickets T + en carton. C’est pour cela que j’ai décidé d’accélérer la transition vers les titres de transport sur smartphone ou sur carte, comme Navigo Easy et bientôt Navigo Liberté + en leur donnant un avantage tarifaire ».

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.