Tuerie de Boffa: Les parents demandent le jugement de leurs parents détenus

Les populations du village de Toubacouta, en Casamance, d’où sont originaires la plupart des personnes, arrêtées, dans le cadre de la tuerie de Boffa-Bayotte d’il y a deux ans, demandent à la justice de juger leurs proches, incarcérés depuis deux ans pour situer les responsabilités dans cette affaire. Selon Bacary Sobate Sané, un habitant de ce village tristement célèbre, cela fait deux ans que leurs parents sont en prison et que la machine judiciaire tarde à se mettre en branle pour qu’ils puissent se fixer sur leur sort. Cette situation crée une grande inquiétude au sein du village de Toubacouta, renseigne t-il, relevant que cette situation y a créé un climat social peu enviable.
”Cela fait deux ans que nos parents sont détenus en prison et le dossier n’avance pas pour qu’on puisse savoir quel sort leur est réservé. Cela nous inquiète beaucoup car personne ne sait aujourd’hui quand est-ce la justice va se pencher sur cette affaire. Cette situation a complètement changé la vie sociale de notre village qui est devenu presque fantôme. Rien ne bouge ici, c’est comme si la vie a cessé ici, on ne vit plus comme avant. Vous savez quand tu vis avec un parent ou un ami, un bon jour on vient l’arrêter et l’amener, cela vous met à l’aise”, souligne t-il, indiquant que les familles des détenus souffrent énormément parce que n’ayant pas les moyens pour prendre en charge leurs enfants qui manquent de tout aujourd’hui parce que dans les foyers il n’y a que des femmes. C’est pourquoi, les populations réclament le procès de leurs proches afin qu’ils soient édifiés sur leur sort, confie t-il.
”Présentement les familles souffrent pour la prise en charge de leurs enfants, dans les foyers si tu y vas tu ne trouves que des femmes et des enfants et ce sont ces femmes qui se débrouillent, chaque jour, pour nourrir ces enfants. C’est vraiment très difficile. C’est aussi ces femmes qui s’occupent des frais de scolarisation de ces enfants. C’est pourquoi, nous voulons que ces gens soient jugés le plus vite que possible afin qu’on sache si réellement ce sont eux les coupables pour que les gens sachent où se trouve la vérité”, indique t-il.
À signaler qu’avant, les populations de Toubacouta, l’ancien député du Pds Abdou Sané, originaire, lui-même de la Casamance, est monté au créneau pour demander la libération de ces détenus qui, selon lui, sont des innocents. Pour lui, on a injustement accusé ces gens, les véritables coupables qui détruisent la forêt casamançaise sont des intouchables qui ne sont libres de tous leurs mouvements. 

A rappeler que le chef de village Sény Sané est décédé en détention au pavillon special de Dantec à Dakar, il y a quelque temps. 

Mamadou Alpha Diallo (infos15.com) 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.