Ziguinchor : La bande armée qui écumait les populations, arrêtée

Une bande armée jusqu’aux dents qui visitait visité les coins et recoins de la capitale du sud est mise aux arrêts. Selon la Rfm, dans son édition de ce dimanche, la bande a été interpellée au quartier Lyndiane par la police. La radio précise que les éléments de la bande qui seront auditionnés lundi, ont avoué être les auteurs des larcins répétés dans la commune.Publicité

Elle a opéré au lycée privée catholique Saint Charles Lwanga à la recherche de biens de valeur et d’argent à emporter. N’ayant rien trouvé qu’un coffre-fort vide bien scellé, ils ont pu néanmoins desceller le coffre-fort et l’ont emmené. Ces malfrats sont entrés par l’arrière de l’école, du côté des rizières, pour pouvoir surprendre le vigile qu’ils ont ligoté le temps de commettre leur forfait. Ne trouvant pas de sous, ils ont défoncé les portes, caillassé le bureau du proviseur, mis les tables bancs sens dessus dessous. Selon le vigile, ils étaient au nombre de trois et n’ont pris congé qu’à 6 heures du matin, après trois heures de zizanie.

Auparavant, une bande a fait irruption au Cem Boucotte Sud, une semaine plus tôt. Là, ils n’ont rien trouvé, mais ils ont emporté les installations électriques de cet établissement. Ces malfrats ont choisi cette période des inscriptions dans les écoles pour commettre leur forfait. Croyant que l’argent collecté des inscriptions pourrait être gardé dans les différents établissements, ces malfrats ont planifié leurs visites nocturnes. Avec ces deux écoles visitées, la hantise s’installe dans les autres établissements de la ville.

Des boutiques dévalisées à Lyndiane, Kénia et Belfort

Dans la nuit du 24 au 25 septembre dernier, alors que tous les esprits étaient tournés vers la préparation de la commémoration de l’an 19 du naufrage du bateau Le Joola, une bande, qui ressemble bien à celle qui a visité les écoles, a dévalisé une boutique au quartier Lyndiane, emportant une grosse somme et tout le stock de cartes de crédit du boutiquier. Ils ont fait des tirs de somation en quittant le quartier. Après Lyndiane, c’était au tour du quartier Kénia de recevoir les malfrats, qui y ont aussi dévalisé une boutique, de même qu’au quartier de Belfort toujours dans la ville de Ziguinchor. Du coup, en 15 jours, ces malfrats ont visité trois boutiques dans différents quartiers et deux établissements scolaires.