UNE DÉVALUATION OFFICIEUSE DU CFA S’EST-ELLE OPÉRÉE À NOTRE INSU ?

Beaucoup ont dû remarquer les commissions supplémentaires qui leurs ont été facturées lorsqu’ils ont voulu récemment acquérir de la devise CFA.

Sans trop y croire, j’avais pour ma part mis les suspicions de dévaluation qui s’élevaient, sur le compte du climat anti CFA qui prévaut depuis quelques temps.

C’est pourtant vrai. Sans parler officiellement de dévaluation, la Banque centrale a revu sa réglementation monétaire en autorisant notamment l’application de commissions supplémentaires.

Au niveau de la Banque centrale des États d’Afrique centrale, le nouvel article 31 du texte communautaire indique que les transferts de fonds vers l’extérieur “ peuvent être soumis à une commission de transfert déterminée par le libre jeu de la concurrence”.

La mise en œuvre de ce texte par les opérateurs financiers à conduit depuis quelques semaines à l’application de commissions de plus de 15% du taux parité fixe qui était traditionnellement de 655,955 fcfa pour 1€, engendrant ainsi les effets d’une dévaluation.

PAR SYLVIE BISSALOUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*