Une enseignante arrêtée avec un tatouage du nom de son étudiante et maîtresse mineure

enseignanteUne enseignante américaine est accusée d’avoir entretenu une liaison avec une étudiante mineure depuis qu’elle s’est fait prendre avec un tatouage du nom de l’adolescente.

Michelle Smith White, 37 ans, s’est fait tatouer le nom de la mineure après avoir eu des rapports sexuels avec elle, selon les documents judiciaires.

Le Daily Mail rapporte que la professeure de danse à l’école secondaire Charles E. Jordan High School à Durham en Caroline du Nord a rencontré la victime en 2012, alors qu’elle n’avait que 15 ans.

L’enseignante suspendue a continué à envoyer des messages textes explicites à son élève, malgré les menaces de ses parents qui ont contacté les autorités.

Elle lui a notamment proposé un ménage à trois avec son époux, selon une déclaration faite sous serment au bureau du shérif du comté de Durham.

Les enquêteurs ont obtenu un mandat de perquisition pour la fouille du domicile de White. Ils y ont trouvé plusieurs photos incriminantes et un dossier destiné à l’adolescente rempli de messages du mari.

L’enseignante dont le tatouage servira d’élément de preuve est accusée de «libertés indécentes» et d’infraction sexuelle envers l’étudiante.

In the Spotlight

A LA UNE…

by bishba in A LA UNE 0

Related Posts:Ces hauts magistrats que Macky Sall maintient…Une jeune lycéenne a voulu couper le pénis de son…Ça chauffe ! Ce responsable de l’APR veut brûler…l’APRLes aveux brûlants d’Aïda MbackéBanquerouteL’intégralité De La Longue Déclaration De Politique…Direct [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*