Une épouse de l'ÉI: "Le sexe forcé n'est pas du viol"

Femme voileeC’est la vision exposée par une femme de djihadiste dans Dabiq, le magazine du groupe État islamique.
C’est une vision assez particulière sur le viol, l’esclavage et la prostitution. Dabiq, l’un des magazines de Daech, a publié un article nommé “Esclaves ou prostituées”. 

Sexe forcé et viol
“Umm Sumayyah al-Muhajirah” y est présentée comme l’épouse d’un djihadiste. À sa manière, elle explique la nuance entre “sexe forcé” et “viol”. Selon elle, forcer une esclave Yazidi à avoir des relations sexuelles n’est pas du viol. 
Ce serait même une pratique inspirée du Prophète Mahomet en personne (une version bien éloignée du Coran en réalité).

“Il vaut mieux avoir des esclaves sexuelles Yazidi, plutôt que de payer des prostituées dans l’Ouest, car les prostituées commettent ouvertement le pêché”, ajoute-t-elle.

Esclavage
“Umm Sumayyah al-Muhajirah” défend l’esclavage (“Ce ne sont que des personnes ayant trahi Allah”). Elle vise aussi publiquement Michelle Obama.

“Personne ne paierait un tiers de dinar pour Michelle Obama”, conclut cette épouse de djihadiste.

7sur7.be

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*