Une prostituée s’acharne publiquement sur un octogénaire et lui réclame le reliquat d’une passe de 5 000 FCfa

prostituéeUne scène des plus insolites s’est produite, hier matin, au market «Réseau», réputé interlope. Venue on ne sait d’où, une jeune prostituée y a débarqué et s’est violement acharnée sur un marchand ambulant âgé d’environ 80 ans. Publiquement, elle lui a réclamé le reliquat d’une passe de 5 000 Fcfa que lui devait ce dernier.

Temple du petit commerce où convergent également des receleurs en quête d’objets volés, le market «Réseau», sis dans l’enceinte du marché central de Mbour, a été, hier, le théâtre d’une scène insolite. Il s’agit d’une vive altercation qui a opposé, ce jour, aux environs de 10 heures, une jeune prostituée à un vieux marchand ambulant communément appelé dans le milieu, «Pa-Bi». Une appellation qui renvoi à son âge très avancé. Environ âgé de 80 ans, ce marchand qui tient un étal d’habits et d’objets divers s’affairait tranquillement à écouler ses articles, lorsqu’il a été soudainement interpellé nommément par une dame.

Furieuse et déterminée à en découdre avec l’octogénaire, la dame en question, dépeinte comme étant une prostituée notoire, a fait fi de la forte affluence, de mise dans ce marché, à cette heure de pointe. Sans ménagement aucun, la jeune prostituée s’est attaquée à l’intégrité physique du vieux et frêle marchand en le traitant de tous les noms d’oiseaux. Hystérique, la dame a poussé le bouchon plus loin, en cherchant à saccager l’étal de son antagoniste. Alors que la foule de curieux qui suivait la scène s’interrogeait sur le mobile de cet acharnement, celle-ci retrouve son souffle et lâche tout crue ses griefs.

Vertement, elle explique à qui veut l’entendre que l’octogénaire l’avait abordée la veille pour entretenir avec elle des relations sexuelles moyennant la somme de 10 000 FCfa. Le marché conclu, ils ont convenu de passer à l’acte au domicile de la prostituée. Seulement, après coup, la dame, certainement épuisée par cette partie de jambes en l’air, s’est assoupie sur son matelas. Au réveil, son conjoint octogénaire n’était plus là. Elle comprend que celui-ci a profité de son lourd sommeil pour filer à l’anglaise, ce, en prenant le soin de laisser à côté, un billet de 5 000 FCfa, au lieu des 10 000 convenus. Furieuse, elle a attendu le lendemain pour débarquer inopinément au commerce de son client, afin d’exiger à sa manière le paiement du reliquat de 5 000 FCfa.

N’eût été l’intervention de jeunes commerçants de la place qui sont parvenus à arracher leur camarade des griffes de la prostituée, celui-ci pourrait dire à Dieu à son joli boubou que la prostituée avait juré de transformer en lambeau.

Après avoir subit cet avilissant revers, le marchand octogénaire a discrètement fait faux bond à son monde, sans sommation.

ALIOUNE DIOP

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*