Vente de migrants en Libye : Les exigences de Macky Sall

Le président Macky Sall n’a pas été insensible sur le cas des africains vendus en Libye. Depuis le Nigéria, le chef de l’Etat s’est indigné de ce commerce qu’il qualifie de « honte ».

Car, selon lui, « ceci n’est pas seulement la pire forme de violation des droits de l’homme mais c’est une offense à la conscience universelle qui ne devrait en aucun cas rester impuni ». Ainsi il exige à l’Union africaine de prendre des mesures afin que les auteurs de cet acte criminel soient punis.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*