Version des cadres libéraux après Wade et Aly Ngouille: le pétrole dans une phase d’exploitation politique

Babacar-Gaye-Pds-ILe pétrole découvert récemment au Sénégal est entré dans sa phase ’d’exploitation politique’’, en attendant celle réelle sur les champs de mines. Après la sortie d’Abdoulaye Wade accusant Macky Sall de donner la part léonine à son frère Aliou Sall et la réplique du ministre des Mines Aly Ngouille Ndiaye, c’est au tour des cadres libéraux de porter la contre-réplique.

«La FNCL (Fédération nationale des cadres libéraux) rappelle que contrairement aux allégations du ministre Aly Ngouille Ndiaye, l’Etat du Sénégal a signé le décret n° 2011-1824 du 10 novembre 2011 portant approbation du contrat de recherche et de partage de production d’hydrocarbures conclu entre l’Etat du Sénégal, la Société des Pétroles du Sénégal (PETROSEN) et la société African Petroleum Corporation (APC) pour le bloc de Rufisque Offshore Profond et non pour les blocs de Saint-Louis et Cayar», précise-t-on dans un communiqué reçu par EnQuête.

Si l’on en croit les cadres du Pds, Macky Sall et son équipe ont décidé, à leur arrivée au pouvoir, de tout mettre à plat pour renégocier le contrat. C’est ainsi que, poursuit le communiqué de la FNCL, une commission composée de l’Etat du Sénégal, de PETROSEN et des sociétés d’hydrocarbures concernées a été mise en place. Les conclusions soumises au ministre des mines, ‘’le Président Macky SALL a pris le décret n° 2013-1154 du 23 août 2013 portant extension de la période initiale de Recherche du Contrat de Recherche et de Partage de Production d’hydrocarbures entre l’Etat du Sénégal, la Société des Pétroles du Sénégal (PETROSEN) et la compagnie PETRO-TIM Limited pour le bloc de Saint-Louis Offshore Profond’’, révèlent les camarades de Abdoul Aziz Diop.

De ce fait, cette composante du PDS s’interroge sur les motivations du Président Macky SALL dans sa décision d’attribuer ‘’des blocs aussi convoités’’ à PETRO TIM au détriment des géants comme KOSMOS, TULLOW, ORIX PETROLIUM, FORTESA, entre autres. Laquelle société est d’ailleurs, selon les cadres du Pds, créée par Aliou Sall au lendemain de la seconde alternance, précisément le 09 juillet 2012. Le troisième point sur lequel les Libéraux disent attendre des explications est le versement de 200 milliards de F CFA par la société américaine KOSMOS à PRETO TIM Sénégal.

Pour toutes ces raisons, les camarades de l’ancien président regrette qu’il y ait de la ‘’manipulation’’, de la ‘’duperie’’ et un ‘’manque de transparence’’. Ils invitent ainsi «la CREI, l’OFNAC et les autres organes de contrôle de l’Etat, les ambassades, les partenaires au développement, la société civile à se saisir de ce dossier scandaleux, au nom de la gouvernance vertueuse, sobre et transparente».

EnQuête

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*